Recherche

Rentrée scolaire au Maroc : les parents d’élèves entre inquiétudes et incompréhension

© Copyright : DR

13 septembre 2021 - 10h40 - Société - Par: S.A

La vaccination des enfants contre le coronavirus suscite des inquiétudes chez les parents et le report de la rentrée scolaire soulève des incompréhensions. Les spécialistes rassurent.

Suite à la recrudescence de cas de Covid-19, le Maroc avait élargi, le 31 août dernier, la campagne de vaccination aux enfants âgés entre 12 et 17 ans. Cette annonce a provoqué l’inquiétude des parents d’élèves. « Dès l’annonce de la campagne de vaccination, mon secrétariat a été submergé par les demandes de rendez-vous. Les parents veulent avoir un avis médical avant d’emmener leurs enfants pour se faire vacciner. Je recevais et reçois encore plus d’une quinzaine de mamans par jour. À chaque fois, j’ai dû expliquer aux familles l’utilité du vaccin et les sensibiliser à l’importance de se faire vacciner », confie à La Vie éco Dr. Berragueb, pédiatre à Casablanca.

À lire : Le Maroc veut vacciner la majorité des élèves avant fin septembre

Dr Moulay Said Afif, président de la Fédération nationale de la santé, lui, rassure sur l’importance et l’efficacité de la vaccination. « La vaccination a permis de réduire le taux de mortalité infantile et aussi, depuis de longues années maintenant, d’éradiquer plusieurs maladies infantiles. Ainsi, à titre d’exemple, on ne recense plus de diphtérie depuis 1990, plus de poliomyélite depuis 1987. Le vaccin anti-Covid est un vaccin comme les autres et permettra de protéger les enfants et de progresser sur la voie de l’immunité collective », assure-t-il.

À lire : Maroc : la rentrée scolaire reportée au 1ᵉʳ octobre 2021

Tous les parents ne sont pas rétifs à la vaccination de leurs enfants. D’après les dernières données officielles, ils sont au nombre de 646 228 ces élèves qui se sont fait vacciner depuis le début de la campagne : 365 214 vaccinés avec Pfizer-BioNTech et 281 014 avec Sinopharm. « Très peu d’effets secondaires ont été signalés et même lorsqu’ils sont apparus ils ont été sans gravité aucune, précise Dr Afif. Nous avons noté quelques cas de choc vagal sans gravité, de la fièvre ou encore une douleur au point d’injection. Il faut signaler qu’il s’agit d’effets secondaires identiques à ceux pouvant apparaître suite à tous les autres vaccins ».

À lire : Maroc : une pétition pour dire non à la vaccination des enfants contre le Covid-19

Lundi, la rentrée scolaire a été de nouveau reportée. Cette fois, au 1ᵉʳ octobre. Ce report inquiète aussi les parents d’élèves surtout ceux qui ont déjà payé les frais de scolarité du premier trimestre. « Comment les écoles vont procéder ?, s’interroge un père de famille. Nous avons peur d’avoir des surprises en octobre ». D’autres s’interrogent sur la garde des enfants durant les prochains jours : comment les occuper. Il y en a qui redoutent des répercussions sur les programmes. « C’était le cas l’an dernier déjà, alors va-t-on encore devoir faire face à cette même situation cette année !  », questionne une mère de famille.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Vaccin anti-Covid-19 , Education

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact