Sahel : l’Espagne alerte sur l’augmentation des sahraouis dans les camps de Deach

21 novembre 2020 - 16h00 - Espagne - Ecrit par : J.K

L’arrivée dans les rangs de Daech des sahraouis venus des camps de Lahmada devient très préoccupante, avertit le ministère espagnol des affaires étrangères et de la coopération.

Face à l’augmentation du recrutement des sahraouis originaires des camps de Tindouf par des groupes terroristes, notamment le Daech exerçant au Sahel, le directeur général de la Politique extérieure et de la sécurité au sein du ministère espagnol des affaires étrangères, alerte le ministère espagnol de l’Intérieur et l’ambassade américaine à Madrid sur les conséquences de ce recrutement.

L’activisme du terroriste le plus recherché d’Afrique, chef de bande formé par le Polisario à Tindouf, est la principale raison de cette " alerte rouge" lancée par l’Espagne, rapporte Le360, poursuivant qu’il pourrait tirer profit du ralentissement du Polisario dans le camp de Lahmada, où personne ne s’intéresse à sa campagne, pour recruter le plus possible de jeunes dans les rangs de Daech.

En décembre dernier, au regard de ce qui se passait dans les camps de Tindouf, l’Espagne avait demandé à ses ressortissants d’éviter les camps sahraouis, au risque d’être victimes des attentats et enlèvements de " Daech au grand Sahara".

Pour rappel, le Daech est un groupe terroriste très actif au Mali et au Burkina, piloté par Adnan Abou Walid Al Sahraoui, né à Laâyoune en 1972, sous le nom de Ladib Bachir. Formé par la Polisario à Tindouf, avant de rejoindre Al Qaïda et Mujao, il est aujourd’hui le dirigeant du Daech au Sahel.

Sujets associés : Espagne - Al Qaïda - Polisario - Criminalité - Tindouf - Alerte - Attentat - Sahara Occidental - Enlèvement

Aller plus loin

Maroc : des combattants de Daech bientôt reçus au Parlement

Le Parlement s’apprête à entendre la semaine prochaine des Daechiens dans le cadre d’une mission exploratoire sur les Marocains bloqués en Syrie et en Irak. Au nombre de 6, ces...

Le Maroc s’inquiète de la montée du terrorisme au Sahel

Le terrorisme gagne du terrain au Sahel. Une situation inquiétante selon le Directeur du Bureau Central d’investigations judiciaires (BCIJ) Habboub Cherkaoui.

Les liens troubles entre le Polisario et l’Etat islamique au Grand Sahara

L’État islamique au Grand Sahara ((EIGS) représente désormais la principale menace djihadiste au Sahel. Plusieurs pays africains ont été touchés par leurs récentes attaques.

Meurtre d’un militant amazigh : un séparatiste sahraoui condamné à 15 ans de prison

Poursuivi pour le meurtre d’un militant du "Mouvement culturel amazigh", un étudiant séparatiste a été condamné, mercredi, à 15 de prison ferme. La Cour d’appel de Marrakech a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

La criminalité en baisse au Maroc

Au cours du premier semestre 2022, la criminalité a globalement baissé au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.