Bloqués en France, des dizaines de saisonniers marocains appellent à l’aide

21 décembre 2021 - 16h40 - France - Ecrit par : S.A

Une soixantaine de saisonniers marocains se retrouvent bloqués en France à cause des restrictions sanitaires. Un responsable associatif appelle les autorités marocaines à faciliter leur rapatriement vers le Maroc.

« Une cinquantaine ou soixantaine de Marocains sont venus sous contrat de quatre mois pour travailler dans les récoltes de pommes et autres fruits. Ce qu’ils ont gagné en quatre mois, ils sont en train de le gaspiller et vont rentrer chez eux sans rien », fait savoir à H24info.ma Abderrahmane El Alaoui, président de l’Union des commerçants de Bellefontaine (UCB) à Toulouse. Ils font face à la difficulté pour rentrer au Maroc à cause des restrictions sanitaires. « On ne sait pas à qui s’adresser et la plupart de ces personnes sont illettrées. Je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas d’initiative du ministère des Affaires étrangères ou autres autorités pour faire rapatrier ces gens », s’indigne-t-il.

À lire : Les saisonniers marocains arrivent en France

Après la suspension des vols au départ et à destination du Maroc le 29 novembre dernier, seuls les vols spéciaux soumis à autorisation sont opérés. La semaine dernière, les autorités marocaines ont autorisé le rapatriement des Marocains, ainsi que leurs conjoints et enfants qui résident dans le royaume et qui ont quitté le territoire le 1ᵉʳ octobre dernier. Ces saisonniers ne sont pas concernés par cette mesure, car ils s’étaient rendus en France en août dernier. Par conséquent, il leur est difficile d’obtenir un vol de rapatriement. Certains d’entre eux ont tenté en voyageant en voiture de Toulouse à Lisbonne. Sans succès. « Ils se sont fait refoulés », regrette Abderrahmane El Alaoui.

À lire : Les agriculteurs français en quête de saisonniers marocains

D’autres démarches ont été également entreprises. « On a également contacté quatre consulats, deux à Marseille, et ceux de Montpellier et de Toulouse. Ils nous ont dit qu’ils ont fait le nécessaire auprès de leur hiérarchie. Pour le moment, nous n’avons pas de visibilité », poursuit-il.

Sujets associés : France - Agriculture - Rapatriement - Marocains bloqués à l’étranger

Aller plus loin

Les saisonniers marocains de retour en France

La France a accueilli mardi, dans le strict respect du protocole sanitaire, 260 travailleurs saisonniers marocains dont 90 seront convoyés dans les Bouches-du-Rhône. Ils y...

Bloqués en Arabie saoudite, de milliers de pèlerins marocains demandent à être rapatriés

Près de 3 000 pèlerins marocains se retrouvent bloqués en Arabie saoudite à la suite de la suspension par le Maroc des vols au départ et à destination du royaume et demandent à...

Bloqués aux États-Unis, des Marocains appellent à l’aide

Un groupe de Marocains se retrouvent bloqués aux États-Unis à cause des restrictions sanitaires. Après une correspondance adressée à l’ambassade du Maroc à Washington restée...

Bloqués en Corse, des saisonniers marocains en colère contre les autorités marocaines

Suite à la prolongation de la suspension de tous les vols de passagers de et vers le Maroc jusqu’au 31 janvier 2022, 300 travailleurs agricoles saisonniers marocains se...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : appel pressant des exportateurs de légumes

Les associations de producteurs et exportateurs de fruits et légumes appellent le gouvernement d’Aziz Akhannounch à autoriser la reprise des exportations.

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.

Maroc : Une baisse record des exportations d’oranges

Les exportations marocaines d’oranges ont considérablement chuté au cours des huit premiers mois de 2023, s’établissant à 30 000 tonnes contre 109 000 tonnes en 2022.

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en vigueur.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Maroc : les exportations d’huile d’olive ont augmenté de 47 % à fin août

Le volume des exportations marocaines d’huile d’olive a doublé par rapport à 2021, atteignant 13 200 tonnes en volume à fin août et 456 millions de dirhams en valeur, soit une hausse de 47 %.