Satellite espion : le Maroc choisit Israël et snobe la France

10 juillet 2024 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La société israélienne « Israel Aerospace Industries » (IAI) présidée par l’ancien ministre israélien Amir Peretz, natif de Boujaâd (ville marocaine) livrera un satellite espion au Maroc. Cette acquisition aurait été déjà conclue.

Israel Aerospace Industries (IAI) fabriquera un satellite pour le Maroc. Les deux parties auraient déjà scellé un deal avec la société israélienne, révèle La Tribune, précisant que le coût de l’acquisition s’élève à un milliard de dollars. Le président de l’IAI, Amir Peretz, aurait effectué un voyage au Maroc via un pays européen ces derniers jours pour signer l’accord définitif relatif à cet achat. IAI devra livrer le satellite au Maroc dans environ cinq ans. Il remplacera les deux satellites fabriqués pour le compte du Maroc par Airbus : Mohammed VI-A et Mohammed VI-B.

À lire :Satellites : le Maroc délaisse la France au profit d’Israël

En décembre 2023, le Maroc avait décidé de confier la fabrication de son prochain satellite espion à Israel Aerospace Industries (IAI). Celle-ci devra fabriquer l’Ofek-13, dernier modèle lancé par Israël. Il s’agit d’un satellite d’observation avec un radar à synthèse d’ouverture et qui est doté de capacités très avancées. Le royaume devra utiliser les satellites dans des domaines tels que la surveillance et le suivi du changement climatique, l’utilisation agricole, la défense, l’aviation, et l’accès à Internet, mais aussi à des fins de reconnaissance, aidant à lutter contre l’immigration illégale, la contrebande, les crimes et le terrorisme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Acquisition - Israël - Défense - Armement - Relations Maroc Israël

Aller plus loin

Mohammed VI et le pari spatial marocain

Un consultant en stratégie et expert du secteur spatial explique pourquoi le roi Mohammed VI s’est lancé dans l’aventure spatiale.

Satellites espions : le Maroc lâche la France pour Israël

Le Maroc a porté son choix sur la technologie israélienne au détriment de la Française pour la fourniture de son prochain satellite d’observation.

Maroc-Israël : un contrat à un milliard de dollars qui passe mal

Le Front marocain contre la normalisation voit d’un mauvais œil le contrat de défense d’un montant d’un milliard de dollars signé entre le Maroc et Israel Aerospace Industries...

Le Maroc va-t-il lancer de nouveaux satellites ?

Le Maroc a décidé d’élargir ses capacités spatiales. Dans ce sens, il lancera bientôt des satellites d’observation supplémentaires.

Ces articles devraient vous intéresser :

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Le Maroc modernise ses Forces royales air avec des nouveaux hélicoptères

Les Forces royales air devraient bientôt recevoir de nouveaux hélicoptères H135M commandés auprès du constructeur européen Airbus Helicopters.

Bientôt l’ouverture par Israël d’une mission commerciale au Maroc

L’évolution des relations commerciales entre Rabat et Tel Aviv et l’engouement des investisseurs incitent Israël à ouvrir prochainement une mission commerciale au Maroc.

Immobilier au Maroc : les MRE pour relancer un marché en berne

Les promoteurs immobiliers comptent sur la saison estivale et les Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour sortir leur marché de sa stagnation. Ceux-ci figurent d’ailleurs parmi les bénéficiaires du nouveau programme de l’aide au logement.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Des voitures de luxe acquises par le ministère de la Transition numérique ?

Ghita Mezzour, ministre déléguée en charge de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, a démenti l’acquisition d’une voiture de luxe pour 2,48 millions de dirhams et d’une autre pour 1,27 MDH.

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Industrie de défense : le Maroc franchit une nouvelle étape

Le Maroc ambitionne de faire partie du cercle restreint des pays leaders dans le domaine de l’industrie de l’armement. Le Conseil des ministres a adopté un décret portant création de deux zones d’accélération industrielles dédiées à l’industrie de...