Scandale immobilier à Marrakech : des élus et des hauts placés impliqués

1er mai 2021 - 10h40 - Maroc - Ecrit par : J.D

Un scandale foncier touche à nouveau la ville de Marrakech. La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) enquête sur ce sulfureux dossier impliquant des élus, des hauts fonctionnaires et des promoteurs immobiliers placés sous contrôle judiciaire et interdits de quitter le territoire.

Il s’agit d’une vaste affaire de spoliation foncière portant sur des terrains appartenant à l’État, relevant du domaine privé de ce dernier ou du ministère des Habous, révèle le quotidien Assabah, précisant que les mis en cause aidés par leurs complices hauts placés, ont acquis ces terrains à un prix modique.

Les mis en cause ont profité de certaines complicités pour acquérir des domaines publics sous le prétexte d’implanter des projets d’investissement. « Ils sont allés jusqu’à créer des sociétés fictives dans ce but », souligne le quotidien qui affirme que l’ancien directeur de l’Agence urbaine de Marrakech, Khalid Ouaya, incarcéré pour des faits de corruption, a été aussi écouté dans le cadre de cette enquête menée par les éléments de la BNPJ.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Marrakech - Corruption - Enquête - Ministère des Habous et des Affaires islamiques - Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) - Khalid Ouaya

Aller plus loin

Immobilier : la mafia foncière a perdu du terrain au Maroc

Le phénomène de spoliation foncière a fortement ralenti au Maroc. C’est ce qu’affirmé lundi Mohamed Benabdelkader, ministre de la Justice, répondant aux questions orales à la...

France : un juriste harcelé pour des dossiers concernant des biens spoliés au Maroc

Le juriste Moussa Elkhal, spécialiste des affaires de spoliation de biens, se dit victime de harcèlement en France où il réside.

Maroc : 17 ans de prison pour avoir volé un terrain

Alors que la victime d’une tentative de dépossession immobilière, attendant la décision de la justice sur la plainte qu’elle avait portée, les accusés sont sortis victorieux...

Immobilier : des centaines de plaintes déposées par les Marocains du monde

Quelque 400 plaintes ont été déposées par les Marocains résidant à l’étranger dans les consulats et ambassades pour des litiges au Maroc, principalement dans le domaine de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Aid Al Fitr au Maroc : mercredi ou jeudi ?

Les calculs astronomiques prévoient la célébration de l’Aïd Al fitr au Maroc le mercredi 10 avril 2024, comme de nombreux pays arabes et européens, mais l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses...

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Immobilier au Maroc : des changements pour la cession des biens

Au Maroc, l’administration fiscale a changé les modalités de cession des biens immeubles, afin d’augmenter les rentrées des taxes locales, parent pauvre des recettes du Trésor.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Maroc : la date de l’Aïd Al Fitr connue

Considérant que le jeûne de Ramadan durera 29 jours cette année selon les calculs astronomiques, l’Aïd Al Fitr 2024 sera célébrée au Maroc le mercredi 10 avril.

Chaâbane débute ce dimanche, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1445 de l’hégire correspond au dimanche 11 février 2024, a annoncé samedi le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

La date de l’Aid Al Mawlid au Maroc connue

Au Maroc, l’Aid Al Mawlid Annabaoui, la fête qui célèbre la naissance du prophète Mohammad, sera célébrée en ce mois de septembre.

Le Maroc débutera le ramadan le mardi 12 mars

Le mois de Ramadan débutera bel et bien mardi 12 mars 2024 au Maroc. Le ministère des Habous et des Affaires islamiques l’a annoncé ce dimanche 10 mars, après l’observation du croissant lunaire.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement « Daam Sakane », lancé le 2 janvier 2024, est un succès, notamment auprès des MRE, assure Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, lors du point de presse hebdomadaire à l’issue du conseil de gouvernement.