Covid-19 : le SOS des traiteurs du Maroc

27 mai 2021 - 19h20 - Maroc - Ecrit par : J.K

Les traiteurs ne savent plus à quelle porte frapper. Au regard des nombreuses mesures prises par le gouvernement pour aider certains secteurs impactés par la crise sanitaire, ces professionnels, sans ressources, se sentent oubliés et crient injustice.

Avec la situation critique que traverse le monde en raison de la crise sanitaire, le cas des traiteurs du Maroc est des plus dramatiques. Aucune mesure n’a été prise pour atténuer leurs souffrances, s’indigne cette catégorie de professionnels qui exige un calendrier pour la reprise de leurs activités, fait savoir Les Inspirations Éco qui indiquent qu’« ils s’estiment sacrifiés sur l’autel du Covid au profit d’autres professionnels ». Dans ce sens, le Bureau exécutif de la Fédération marocaine des traiteurs, a tenu récemment une réunion pour statuer sur l’instauration d’un protocole sanitaire qui favorisera la reprise de l’activité, afin d’atténuer la souffrance du secteur et redonner espoir aux professionnels sans recettes.

Par ailleurs, cette catégorie de professionnels n’arrive pas à avoir accès aux crédits bancaires en raison du durcissement des conditions d’octroi, vu que les structures bancaires ne font plus vraiment confiance aux secteurs très touchés. Ainsi, ces professionnels demandent une mesure d’urgence à l’Exécutif. Au nombre des doléances, ils demandent l’indulgence de la Direction générale des impôts, afin de bénéficier de l’exonération de la taxe professionnelle et des services communaux.

En outre, la Fédération sollicite une aide à l’emploi et espère bénéficier des mesures prises par le Comité de veille économique pour les mois de janvier, février, mars et avril 2021, afin de leur redonner vie. Même si aucune « des propositions faites par les professionnels n’a été validée », ceux-ci gardent espoir et se disent prêts « à se plier aux règles nécessaires allant dans le sens de trouver des solutions efficaces pour atténuer les effets de la pandémie et reprendre l’activité professionnelle le plus rapidement possible ».

Sujets associés : Emploi - Restauration - Alerte

Aller plus loin

Maroc : les traiteurs aux abois exigent la reprise progressive des activités

L’interdiction des rassemblements et fêtes de tout genre plonge le secteur des traiteurs marocains dans le désarroi. La majorité d’entre eux étant dans l’informel, ils n’ont...

Maroc : le secteur de l’événementiel, encore très fragile, sort la tête de l’eau

Malgré les facilités qui leur ont été accordées pour les soulager des effets de la pandémie du coronavirus, les professionnels marocains du secteur de l’Événementiel ont encore...

Au Maroc, les traiteurs sont au bord de la faillite

Face à une faillite imminente, les traiteurs marocains sans activité depuis plus de quatre mois plaide pour une relance à 30% ou 50% de leur secteur.

Covid-19 : voici des solutions urgentes des professionnels des Métiers de Bouche

Les professionnels des Métiers de Bouche du Maroc montent au créneau. Malmenés par des effets de la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), ils...

Ces articles devraient vous intéresser :

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

Restauration au Maroc : des faillites en série qui inquiètent

Au Maroc, les professionnels avancent plusieurs facteurs pour expliquer les faillites en série dans le secteur de la restauration.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Royal Air Maroc recrute

Royal Air Maroc (RAM) a lancé via sa filiale Atlas multi services (AMS), une opération de recrutement de personnel navigant commercial au Maroc. Le dernier délai de l’appel à candidatures est fixé au 1ᵉʳ décembre prochain.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

KFC ouvre de nouveaux restaurants au Maroc

Fidèle à son plan d’expansion initial, KFC, la chaîne de restauration rapide américaine envisage d’ouvrir 10 nouveaux restaurants au Maroc cette année.