"Désormais, tout le monde veut le gaz marocain"

23 avril 2022 - 15h20 - Economie - Ecrit par : S.A

Le Maroc dispose d’un fort potentiel de gaz naturel dont l’attractivité ne cesse de s’accroître. Graham Lyon, président exécutif de Sound Energy, assure que tout le monde veut désormais du gaz marocain.

« Après des années de progrès constant, le projet gazier de Tendrara au Maroc affiche des perspectives prometteuses », a déclaré Graham Lyon, président exécutif de Sound Energy, dans une interview accordée à Proactive, se félicitant du progrès réalisé par la société britannique. Cette dernière est passée « de la production d’un petit volume de gaz à un véritable système de production de Gaz Naturel Liquéfié (GNL)".

À lire : Maroc : des progrès chez Sound Energy

Sound Energy affiche de nouvelles ambitions en matière d’énergies renouvelables. Parlant des prochaines étapes du développement de ce système, le responsable a révélé que les objectifs et le travail des dernières années commencent à aboutir, notamment en matière d’infrastructures et de coopérations avec d’autres acteurs du domaine énergétique. Ce progrès s’explique par le besoin d’approvisionnements alternatifs en gaz suite à la guerre en Ukraine et les propres exigences de développement au Maroc, qui ont fait monter en flèche l’intérêt avec de multiples financements par emprunt, notamment avec Afriquia Gaz.

À lire : Gaz : Sound Energy lance les travaux de l’usine de Tendrara

Graham Lyon précise que ces financements permettront la construction d’une ligne secondaire de 120 km pour se connecter au réseau gazier marocain. De quoi booster la production et sécuriser une partie importante de la demande en gaz au Maroc. Ce projet de 250 millions de dollars n’est pas seulement axé sur ce pipeline secondaire. Le projet comprend également de nouveaux puits et une usine de traitement du gaz. Une véritable opportunité pour fournir du gaz au Maroc et en exporter vers l’Espagne et le Portugal, après la décision algérienne relative à la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc.

Ces nombreuses opportunités poussent Graham Lyon à affirmer que « désormais, tout le monde veut le gaz marocain traité par Sound Energy ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Exportations - Gaz - Sound Energy

Aller plus loin

Gaz : Sound Energy lance les travaux de l’usine de Tendrara

Sound Energy a annoncé le démarrage des travaux de préparation de terrain pour la construction de son usine de liquéfaction à petite échelle de gaz du champ Tendrara.

L’Europe va-t-elle participer au financement du gazoduc Nigeria – Maroc ?

L’Europe envisage de se tourner vers d’autres sources, notamment en Afrique, pour son approvisionnement en gaz naturel, afin de réduire sa dépendance à l’égard de la Russie. Le...

Sound Energy prolonge son accord "GSA" avec le Maroc

La société britannique Sound Energy a prolongé son accord contraignant de vente et d’achat de gaz (le “GSA”) concernant le développement de la phase 2 de la concession de...

Sound Energy et l’ONEE ont encore trois mois pour examiner l’accord de vente de gaz de Tendrara

La société britannique Sound Energy et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) viennent de prolonger de trois mois le délai d’examen des modalités de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc dans le top 10 des marchés mondiaux de Renault

Le Maroc est désormais le dixième marché mondial de Renault et le premier de toute la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) en termes de ventes, avec 44 497 véhicules vendus au cours des neuf premiers mois de l’année 2023.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

L’automobile, pilier des exportations marocaines

Le secteur automobile continue de booster les exportations marocaines, avec des ventes atteignant déjà 57 milliards de dirhams lors des cinq premiers mois de cette année.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Charbon encombrant : l’Europe se décharge sur le Maroc

Confrontée à une crise énergétique l’année dernière, l’Europe avait renoué avec l’exploitation du charbon. Aujourd’hui, avec la diminution de la demande en énergie fossile, le vieux continent opte pour l’exportation de grandes quantités de charbon, en...

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Exportations d’avocats : le Maroc va établir un nouveau record

La sécheresse qui touche le Maroc ne produira pas un impact négatif sur ses exportations d’avocats. Le royaume est en passe d’établir un nouveau record.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

Gaz : un avenir prometteur pour le Maroc

Le Maroc dispose d’importants réserves de gaz qui peuvent garantir sa sécurité énergétique et apporter d’importants revenus à l’économie nationale, selon Sound Energy.