Tétouan : enquête sur des pages Facebook ciblant des responsables et des élus

12 janvier 2022 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

À Tétouan, des acteurs associatifs utilisent des pages Facebook pour faire chanter des élus et des responsables locaux. Une enquête est en cours pour élucider cette affaire.

Le cyberharcèlement semble prendre de l’ampleur au Maroc. Des responsables relevant du ministère de l’Intérieur, des fonctionnaires de communes locales ainsi que de plusieurs élus de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont déposé plusieurs plaintes pour tentatives de chantage et harcèlement en ligne. Ils accusent des responsables d’association ou d’ONG d’utiliser des pages Facebook pour les faire chanter. Dans l’une des plaintes, l’un des plaignants dénonce une page qui s’est assignée pour mission d’insulter, de diffamer des responsables et élus locaux ou encore de régler des comptes entre ses initiateurs et des personnalités publiques de la ville de Tétouan.

À lire : Maroc : un réseau de sextorsion ayant piégé des personnalités démantelé

Le procureur du roi près le tribunal de Tétouan a ordonné l’ouverture d’une enquête à la suite du dépôt de ces plaintes. Les services de la police judiciaire de la ville mènent les investigations pour déterminer les relations entre les victimes de ces pages Facebook et les personnes accusées d’être derrière ces comptes. Ils devront entendre l’ensemble des parties citées dans les différentes plaintes.

Sujets associés : Tétouan - Enquête - Facebook - Chantage

Aller plus loin

Des stars marocaines escroquées sur Facebook

La Brigade nationale de la Police judiciaire (BNPJ) mène une enquête sur les manœuvres des responsables d’une page, devenue tristement célèbre, sur les réseaux sociaux. Ceux-ci...

Sextorsion : deux jeunes de Oued Zem subtilisent 140.000 dh à leurs victimes (vidéo)

Encore une affaire de sextorsion à Oued Zem. Deux jeunes viennent d’être arrêtés par les services de gendarmerie pour chantage et escroquerie sur Internet.

Des MRE victimes de sextorsion, les accusés condamnés

Deux individus qui excellaient dans l’arnaque, l’escroquerie et le chantage sexuel sur les réseaux sociaux ont été condamnés à une année de réclusion criminelle. Le tribunal de...

Maroc : un réseau de sextorsion ayant piégé des personnalités démantelé

Un réseau de chantage sexuel a été démantelé par les services de sécurité de Martil et de Salé. Dans le rang des victimes, plusieurs personnalités ont été prises au piège.

Ces articles devraient vous intéresser :

Achraf Hakimi fait des promesses aux Marocains

À quelques heures du départ de la sélection nationale du Qatar, l’international marocain Achraf Hakimi s’est adressé aux supporters marocains dont le soutien a été déterminant tout au long de la compétition.

Darija sur Wikipédia : un concours qui divise

La page Facebook Wikimedia Maroc a lancé un concours préconisant l’utilisation du dialecte marocain (darija) en lieu et place de l’arabe littéraire qui soulève de vives polémiques.

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Les excuses de Meryame Kitir à ceux qu’elle aurait pu « blesser involontairement »

Après deux mois de silence, Meryame Kitir, ancienne ministre belge de la Coopération, s’est adressée dimanche à ses collègues et autres avec lesquels elle a collaboré durant son mandat au sein du gouvernement belge.