La plainte contre « Much Loved » tombe à l’eau

11 février 2016 - 10h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

La plainte contre le réalisateur du film polémique « Much Loved », Nabil Ayouch, accusé de nuire à l’image de la femme marocaine, a été jugée irrecevable par la justice.

Dans une décision rendue hier, le tribunal de première instance de Marrakech a rejeté la plainte déposée par le président de l’association marocaine de défense du citoyen, Mustapha Hasnaoui, dans laquelle le militant reprochait au réalisateur et au film de « nuire à l’image de la ville de Marrakech et à la femme marocaine ». Le tribunal a jugé cette plainte « irrecevable ».

Interrogé par le HuffPost,Youssef Chehbi, l’avocat du réalisateur marocain, a estimé que la décision du tribunal de Marrakech est « un signal clair de la part de la justice que n’importe qui n’a pas la qualité d’agir contre la réalisation d’un film. »

Le film a été interdit de sortie au Maroc par le ministère de la communication Mustapha Khalfi, cela ne l’empêche pas de cartonner en dehors du pays et de recevoir de nombreux prix et distinctions.

Sujets associés : Marrakech - Droits et Justice - Nabil Ayouch - Prostitution Maroc - Mustapha El Khalfi - Film Much loved

Aller plus loin

Le film « Much Loved » cartonne en France

Après un très bon démarrage le jour de sa sortie le 16 septembre dernier (plus de 15.000 entrées) , le film Much Loved continue sur sa lancée en dépassant les 130.000...

« Much Loved » parmi les meilleurs films de 2015 selon le Figaro

Le film polémique « Much Loved » fait partie des dix meilleurs films de l’année 2015, écrit le site du journal le Figaro.

Plainte contre le film "Much Loved", pour incitation à la prostitution

"Le film Much loved est une insulte envers Marrakech et les femmes de la ville ocre en particulier, en raison des scènes de nudité et d’érotisme contenues dans ce film, réalisé...

Much Loved cartonne … à Derb Ghallef

Much Loved est peut être interdit de diffusion publique, mais cela n’empêche pas de voir le film au temple de la contrefaçon, Derb Ghalef. Depuis la diffusion d’une version...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».