Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

3 janvier 2023 - 21h30 - Economie - Ecrit par : S.A

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

La période des fêtes de fin d’année a été marquée par une ruée des touristes étrangers mais aussi nationaux vers l’ensemble des hôtels de Marrakech, d’Essaouira, d’Agadir, de Dakhla et de Tanger, où un taux d’occupation de 70 % à 100 % a été enregistré. « Comme à l’accoutumée lors des périodes de vacances scolaires, Marrakech a très bien fonctionné en termes de remplissage hôtelier lors de la dernière semaine de 2022 car elle est une des rares villes du Royaume à pouvoir rassembler dans le même temps une clientèle nationale et étrangère », a expliqué à Medias24 une source du CRT de la région Marrakech-Essaouira-Safi, précisant que ce sont les hôtels de luxe qui s’en sont le mieux sortis avec un taux d’occupation avoisinant les 100 % entre le 28 décembre et le 1ᵉʳ janvier.

À lire : Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Même engouement généré par Essaouira, où le taux d’occupation dépasse les 80 % pour tous les types d’établissements d’hébergement classés. « Avec 360 établissements d’hébergements touristiques classés et une capacité litière de 9 795 lits, la ville d’Essaouira a très bien fonctionné lors de la période des fêtes, en attirant autant de touristes étrangers que de nationaux grâce à une campagne de promotion qui a sorti cette destination de la saisonnalité qui prévalait avant la crise du Covid », s’est félicité Redouane Khane, président du Conseil provincial du tourisme (CPT).

À lire : Embellie du tourisme marocain grâce aux MRE

Agadir n’est pas en reste. « Malgré le fait que plusieurs hôtels soient toujours fermés, l’affluence a été au rendez-vous à Agadir intra-muros et également dans la station balnéaire de Taghazout, qui ont réuni autant de vacanciers marocains que de touristes étrangers en particulier allemands qui ont fait leur grand retour », a confié Asmaa Oubou, ancienne directrice générale du CRT de la région Agadir-Souss Massa.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Hôtellerie - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Tourisme : le Maroc retrouve le sourire

Malmené depuis plus de deux ans par le coronavirus, le secteur du tourisme affiche des perspectives prometteuses pour cette année, grâce à l’amélioration de la situation...

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été...

Comment le Maroc compte amorcer les challenges de relance du tourisme

Le Maroc s’évertue à relancer son tourisme touché de plein fouet par la pandémie de Covid-19. Dernier acte en date : la signature d’un partenariat entre l’Office national...

Embellie du tourisme marocain grâce aux MRE

Au Maroc, le tourisme a connu une forte embellie en juin et juillet grâce notamment à l’afflux des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Mais la sortie de crise n’est pas pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.

Le tourisme marocain bat des records

L’année 2023 a vu repartir à la hausse la fréquentation touristique au Maroc. Une embellie pour le tourisme marocain après les trois années noires qu’elle a connues à cause de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.

Tourisme au Maroc : difficile d’atteindre le niveau de visiteurs pré-Covid

Des professionnels du tourisme marocain estiment que la reprise du secteur ne pourra atteindre le niveau d’avant la pandémie en termes de nombre de visiteurs. L’année pourrait toutefois s’achever sur de bons chiffres, avec un niveau de recettes de 78...

Maroc : une seconde vie pour les hôtels fermés

Dans la perspective de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025) et de la Coupe du monde 2030, le gouvernement d’Aziz Akhannouch travaille à redynamiser le secteur de l’hôtellerie.

« J’ai visité le Maroc - voici pourquoi je n’y retournerai jamais »

Sur la toile, des tiktokeurs et Youtubeurs – dont des Américains – déconseillent à leurs followers de se rendre au Maroc et en évoquent les raisons. Ils disent ne plus avoir l’intention de retourner dans le royaume.