Transfert de fonds : Guterres salue les efforts des MRE pendant la crise sanitaire

18 juin 2021 - 09h40 - Economie - Ecrit par : J.K

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

En 2020, alors que la crise sanitaire avait atteint son pic avec son bouleversement dans le monde, du travail et sur le plan social, les migrants, notamment les membres de la communauté marocaine basée à l’étranger ont montré leur ferme détermination à aider leurs proches et familles au pays, en leur envoyant de l’argent. Ce geste représente un grand sacrifice, a affirmé mercredi, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, à l’occasion de la Journée internationale des envois de fonds à la famille, appelant les pays à continuer leur soutien à ces travailleurs exceptionnels.

Contre toute attente, les envois de fonds des MRE vers leurs pays d’origine ont résisté à la crise, même si ces transferts ont chuté quelque peu. A cela, plusieurs raisons, a indiqué le patron de l’ONU. « Les migrants mettent au premier plan les besoins de leur famille, réduisant leur consommation personnelle et puisant dans leurs économies ». Ainsi, d’après les données de la Banque Mondiale, les envois de fonds aux pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire par les migrants ont seulement régressé de 1,6% en 2020, comparativement à 2019 pour s’établir à 540 milliards de dollars.

La seconde raison est liée aux changements de comportement des migrants, ainsi que des membres de la diaspora en 2020. Très vite, a souligné le Fonds international de développement agricole (FIDA), ceux-ci, tout comme leurs familles se sont adaptés aux technologies numériques. Ainsi, avec la numérisation des transferts de fonds, les transferts de fonds par téléphone ont grimpé de 65% en 2020. Plus de 200 millions de travailleurs migrants transfèrent à plus de 800 millions de membres de leur famille de l’argent dans leur pays d’origine. Les flux des envois de fonds des migrants sont trois fois plus importants que le soutien officiel au développement à l’étranger.

Dans ce sens, les efforts doivent continuer pour aider et protéger les migrants qui ont joué un grand rôle durant la pandémie, a ajouté Guterres, précisant qu’ « il est essentiel, pour la santé et la sécurité de tous, de veiller à ce que tous les migrants, quel que soit leur statut juridique au regard de l’immigration, soient intégrés aux plans de distribution du vaccin contre le Covid-19 ». Il faut également chercher à réduire davantage les coûts de transfert, conformément au Programme de développement durable à l’horizon 2030, et pour faciliter l’inclusion financière des migrants et de leurs familles, surtout dans les zones rurales pauvres. Car, « le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, offre un cadre unifié pour de telles actions », a conclu le Secrétaire général de l’ONU.

Sujets associés : Transferts des MRE - ONU - Banque mondiale - Antonio Guterres - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - MRE

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Les transferts des MRE continuent de résister à la crise

Alors que la crise sanitaire liée au Covid-19 sévit encore, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) continuent d’envoyer de l’argent à leurs proches restés au pays. La banque...

Transferts des MRE : la manne qui sauve les ménages marocains

Les transferts effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), sont d’une grande importance pour les ménages marocains. Ils sauvent bon nombre de familles chaque année en...

Malgré la crise sanitaire : les transferts des MRE en hausse

Malgré la situation économique que traverse le monde en raison de la crise sanitaire, les transferts d’argent réalisés par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) sont en...

Comment expliquer la forte augmentation des transferts des MRE ?

20,9 MMDH, c’est le total des « transferts MRE » au premier trimestre 2021, contre 14,73 MMDH au premier trimestre 2020. Plusieurs raisons expliquent cette hausse qui dépasse...

Nous vous recommandons

Transferts des MRE

Les transfert des MRE en légère baisse

À fin janvier dernier, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont transféré environ 6,09 milliards de dirhams (MMDH) contre plus de 6,74 MMDH en 2021, selon l’Office des changes.

Les transferts des MRE résistent à la crise

Les transferts d’argent des Marocains résidant à l’étranger (MRE) vers le Maroc ont résisté au vent du Covid-19 et ses conséquences. À fin novembre 2020, les envois de fonds effectués par les MRE ont enregistré une hausse de 3,9% par rapport à fin novembre...

Les transferts des MRE en hausse à fin février

À fin février dernier, les envois de fonds des Marocains de l’étranger ont atteint 12,31 milliards de dirhams (MDH), en hausse de 22,5%, selon l’Office des changes.

Les transferts des MRE ne connaissent pas la crise

À fin juin 2022, les Marocains résidant à l’étranger ont transféré 2,7 MMDH de plus que la même période en 2021, soit une augmentation de 6 %.

Les transferts de Marocains résidant à l’étranger en baisse de près de 10%

Les transferts des Marocains résidant à l’étrange (MRE) ont baissé de 8,1% à 24 milliards de DH à la fin du premier semestre de 2020. Ils ont pu couvrir 59,4% du déficit commercial, contre 63,1%, un an...

ONU

L’Algérie réagit à la résolution de l’ONU sur le Sahara

Au lendemain de la décision prise par le Conseil de sécurité de l’ONU de proroger la mission de la Minurso (Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental), l’Algérie a rejeté catégoriquement cette...

Un rapport inquiétant de l’ONU sur le mariage des mineurs au Maroc

Au Maroc, le mariage des mineurs des enfants représente près de 14 %. C’est ce qu’indique le dernier rapport du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA).

Le réchauffement climatique peut entrainer des "dommages irréversibles" au Maroc

Les pays de la région méditerranéenne, dont le Maroc, pourraient être exposés à des "dommages irréversibles" en raison de la forte température qui y règne.

Amar Belani charge le Maroc

Amar Belani, envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb réagit aux propos du représentant du Maroc auprès de l’ONU, tenus lors de la dernière session du Conseil des droits de l’Homme. Le diplomate marocain avait accusé...

Après l’opération des FAR à El Guerguerate : Lavrov et Boukadoum parlent du dossier saharien

Les derniers développements intervenus dans la zone d’El Guerguerate, avec l’intervention des FAR, étaient au menu de l’échange téléphonique qu’ont eu vendredi dernier, Serguei Lavrov, patron de la diplomatie russe, et Boukadoum, son homologue algérien....

Banque mondiale

Le port Tanger-Med classé 6ᵉ infrastructure portuaire au monde par la Banque mondiale

Les performances du port Tanger-Med lui permettent de se hisser à la 6ᵉ place sur 370 ports recensés à travers le monde, selon l’indice de performance des ports à conteneurs de la Banque mondiale.

Le Maroc gagne sa bataille contre le groupe Scholz

Le Centre international de règlement des différends sur l’investissement (CIRDI) de la banque mondiale a donné raison au Maroc dans le litige qui l’opposait depuis 2019 au groupe sidérurgique allemand Scholz. Ce litige aura duré plus de trois ans et...

Maroc : une croissance économique de 4% attendue en 2021

Après avoir essuyé quelques revers au cours de l’année dernière, l’économie marocaine pourrait connaitre un bond de 4% en 2021, selon les prévisions de la Banque mondiale (BM). Cette prouesse sera possible grâce à la progression de la production agricole qui...

Transferts des MRE : record absolu cette année

Malgré la crise du Covid-19, les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient signer un record de 85 milliards de dirhams au titre de cette année, réalisant une croissance de 25 % par rapport à l’année précédente, selon la Banque...

Sécheresse : la Banque mondiale apporte son soutien au Maroc

La Banque mondiale veut accorder au Maroc un financement pour atténuer les effets de la sécheresse. Un important projet d’irrigation est en cours d’approbation par le conseil de l’institution, afin de faire face à la rareté de...

Antonio Guterres

António Guterres toujours à la recherche d’un envoyé spécial pour le Sahara

Les noms de douze personnalités ont déjà été proposés, sans succès, pour le poste d’envoyé spécial pour le Sahara, resté vacant depuis deux ans. C’est ce qu’a indiqué vendredi, António Guterres, le secrétaire général de l’ONU, qui justifie la situation par le...

Antonio Guterres appelle le Maroc et le Polisario au consensus

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a invité vendredi le Maroc et le Front Polisario à accepter son prochain candidat au poste d’envoyé spécial au Sahara. Ce consensus favorisera, dit-il, la reprise du dialogue politique sur le...

Coronavirus : alerte sur les conséquences psychiques

La crise sanitaire du covid-19, aux effets multidimensionnels, a engendré des conséquences sur la santé mentale. Dans un récent rapport de l’ONU sur la pandémie, Antonio Guterres, le secrétaire général de l’organisation, évoque le sujet et tire la sonnette...

Maroc-Algérie : nouvel appel de Guterres pour un retour au dialogue

Dans un rapport remis au Conseil de sécurité sur le Sahara marocain, Antonio Guterres s’est dit préoccupé par la crise diplomatique entre le Maroc et l’Algérie. Il a invité les deux voisins au dialogue.

Le nom d’un envoyé spécial pour le Sahara circule et il ne fait pas l’unanimité

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres entend nommer l’ancien ministre portugais des Affaires étrangères, Luís Amado, comme prochain envoyé spécial pour le Sahara. Un choix qui risque de ne pas faire...

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Le Maroc prolonge d’un mois l’état d’urgence sanitaire

Face à une situation épidémiologique non reluisante, le Maroc a prolongé l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national jusqu’au 10 février 2021.

Maroc : 27 patients décédés des suites du Covid-19 en 24h

Quelque 27 patients sont décédés du coronavirus au Maroc ces dernières 24 heures, portant le nombre de morts dus au Covid-19 à 7 645 depuis le début de l’épidémie en mars dernier.

Maroc/ Tourisme : les mesures restrictives ont plombé les attentes de cette fin d’année 2020

Le bilan du secteur hôtelier à Marrakech s’est avéré très désastreux au lendemain du nouvel an. Si rien n’est fait dans les plus brefs délais, la situation risque d’être dramatique.

Baisse record du nombre de passagers à l’aéroport d’Agadir

L’aéroport d’Agadir-Al Massira a enregistré un recul de 68% du trafic des passagers à fin octobre 2020, indiquent les statistiques de l’Office national des Aéroports (ONDA).

Les atouts du Maroc présentés aux investisseurs irlandais

Le Maroc a montré sa compétence en termes d’innovation et de réactivité face à la crise sanitaire liée à la pandémie. C’est ce qu’a affirmé, le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy à l’ouverture de la...

MRE

Marhaba 2022 : le dispositif sécuritaire renforcé à Melilla

Dans le cadre de l’Opération Marhaba 2022, la police espagnole a renforcé ses effectifs à Melilla, notamment à la frontière de Beni-Ensar, afin de garantir la sécurité tant des Marocains d’Europe transitant par la ville que des...

Opération Marhaba 2020 : l’Espagne prête à toute éventualité

Les membres du comité de pilotage de l’opération Marhaba en Espagne se sont réunis ce mercredi par visioconférence pour établir un plan d’urgence.

La Marocaine Samira Tayebi désormais maire de Clichy-sous-Bois

Samira Tayebi est passée de première adjointe au maire de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) lors d’un conseil municipal réuni samedi 3 décembre. Elle devient ainsi la première femme élue à la tête de la ville depuis 1947 et la première maire d’origine...

MRE coincés au Maroc : recours collectif contre le Canada

De milliers de Canadiens et de Marocains résidant au Canada se sont retrouvés bloqués au Maroc suite à la suspension des vols directs entre les deux pays. Une d’entre eux, avocate de profession, a décidé de déposer un recours collectif contre Transports...

Bruxelles : l’effroyable meurtre de Rachida, assassinée par son mari

Le 15 octobre dernier, les habitants de Zelik à Bruxelles ont été choqués par l’effroyable meurtre de Rachida, une femme d’origine marocaine âgée de 52 ans qui s’apprêtait à quitter son mari, Ali, 68 ans. Un homme violent qui la battait constamment. Rachida est...