Les transferts des Marocains du monde se maintiennent malgré la crise

7 octobre 2020 - 12h40 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

En pleine crise liée à la pandémie du Covid-19, les transferts des Marocains Résidents à l’étranger n’ont connu qu’une baisse de 3%. Mais dès le mois de juillet, les envois MRE ont affiché des hausses surprises.

L’augmentation des transferts MRE est surprenante pour deux raisons. D’abord, elle se base sur deux principaux facteurs structurels dont la croissance économique mondiale. Ensuite, elle suit l’évolution de la population des MRE. Mais ces deux facteurs n’expliquent pas l’augmentation des transferts des Marocains résidents à l’étranger. Ce cas de figure débouche alors sur plusieurs hypothèses.

Les baisses connues par les envois de la diaspora marocaine entre mars et mai, pourraient s’expliquer par les comportements spéculatifs des banques étrangères contre le dirham. L’Économiste et spécialiste de politique de change, Omar Bakkou, explique que les banques qui disposent des comptes en dirhams convertibles peuvent ne pas transférer les devises collectées auprès des MRE, en utilisant le dirham à leur disposition. Ce qui justifie une dépréciation du dirham face à l’euro. Ils procèdent ainsi à la cession de ces devises au mois de juin.

A cela s’ajoute la solidarité sans faille que manifestent les MRE, à l’égard de leurs familles au Maroc notamment dans le monde rural et pendant la sécheresse. Ainsi, l’évolution observée en pleine crise par les transferts des MRE rassure Bank Al-Maghrib. Au regard de tout cela, il faut envisager ainsi une baisse des envois des MRE limitée à 5% en 2020 avant la reprise de 2,4% à 63 milliards de DH en 2021.

M.Bakkou note sur ce point l’objectivité de la banque centrale du Maroc qui repose sur la résilience constatée dans le passé des transferts des MRE et les perspectives d’évolution de l’économie mondiale. Il aborde également les déterminants macroéconomiques et micro-économiques des transferts des MRE en citant l’évolution de l’effectif de la communauté marocaine établie à l’étranger, la conjoncture économique mondiale, la bancarisation des MRE et le coût des transferts, qui constituent des facteurs importants pour drainer les transferts de fonds.

Il faut noter que le Maroc figure parmi les pays qui bénéficient le plus des transferts de la diaspora. Ce qui s’explique par l’importance de la communauté marocaine établie à l’étranger, la proximité géographique entre le Maroc et les principaux pays d’accueil, de même que les politiques mises en place par les autorités et qui facilite le renforcement de l’attachement des Marocains du monde à leurs pays d’origine, fait observer La Map.

Sujets associés : Transferts des MRE - Bank Al-Maghrib (BAM) - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Les investissements directs des Marocains à l’étranger en hausse

Le flux des investissements directs des Marocains à l’étranger (IDME) a connu une hausse en 2019, selon les données publiées Bank-Al-Maghrib (BAM).

Transferts des MRE en 2021 : les prévisions sont plutôt rassurantes

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) connaîtraient une baisse limitée de 5% à 61,5 MMDH en 2021. C’est ce qu’indiquent les prévisions de Bank Al-Maghrib (BAM).

Les transferts des Marocains du monde repartent à la hausse

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) vont repartir à la hausse, indique Bank Al-Maghrib (BAM). Ils passeront de 65,8 milliards de dirhams (MMDH) en 2020,...

Les raisons de la résistance des transferts des MRE à la crise sanitaire

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une baisse de 3% à fin juillet en dépit de la crise sanitaire liée au coronavirus. En voici les raisons.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dirham poursuit sa chute face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,15 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,53 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 21 au 27 juillet. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham marocain baisse encore face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,76% face au dollar américain et de 0,76% vis-à-vis de l’euro durant la période allant du 17 au 23 août 2023, selon les chiffres publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Le dirham se renforce face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,25% face à l’euro et de 0,44% vis-à-vis du dollar américain durant la semaine allant du 25 au 31 mai, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham prend de la valeur par rapport à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,23% vis-à-vis de l’euro et s’est dépréciée de 0,11% face au dollar américain durant la période allant du 28 septembre au 4 octobre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham remonte face à l’euro et au dollar

La devise marocaine s’est appréciée de 0,63 % face à l’euro et de 0,64 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 27 avril au 03 mai. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Première apparition publique du roi Mohammed VI guéri du Covid-19

Le roi Mohammed VI est guéri du Covid-19. Il a fait sa première apparition publique dimanche 10 juillet, jour de célébration de l’Aïd-Al Adha.

Le dirham se redresse face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,29 % face à l’euro et s’est dépréciée de 0,59 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 01 au 07 septembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Les transferts des Marocains du monde encore en forte hausse

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger se maintiennent à la hausse, selon les derniers chiffres dévoilés par l’Office des changes.

Le dirham se reprend nettement contre l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,59 % par rapport à l’euro et s’est dépréciée de 0,66 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 27 octobre au 02 novembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank...