Université Côte d’Azur : polémique sur un examen déprogrammé à cause du ramadan

18 avril 2021 - 10h00 - France - Ecrit par : S.A

L’université Côte d’Azur a décidé de sanctionner un professeur qui a pris unilatéralement la décision de décaler un examen à 22h30min à cause de ramadan. De quoi relancer la polémique sur «  l’islamo-gauchisme  » dans les universités françaises.

« Suite à plusieurs demandes, je décale le QCM de 20 h à 22h30, notamment pour accommoder la rupture du jeûne du Ramadan. C’est l’ultime modification, car cela commence à devenir pénible. » C’est le contenu du mail qu’un professeur de l’université Côte d’Azur a envoyé à ses étudiants le 15 avril et qui a suscité de vives réactions. « C’est une faute professionnelle, donc on va déclencher une sanction à l’encontre du professeur », a réagi Jeanick Brisswalter, président de l’université Côte d’Azur, auprès du journal Le Figaro.

« On ne programme pas un examen à 22h30. Ce n’est pas parce qu’on a des examens en distanciel qu’ils doivent avoir lieu à n’importe quelle heure. On a des heures de cours classiques qui sont entre 8 heures et 19 heures et les examens se passent en ces heures de cours », a-t-il martelé. Jeanick Brisswalter a par ailleurs relevé deux fautes. « Il y a donc deux fautes : programmer un examen à des heures qui sont inconcevables par rapport à la vie étudiante et une reprogrammation qui n’a pas tenu compte des contraintes pédagogiques », a-t-il ajouté.

Andrea Orabona, responsable locale de l’UNI Nice, tente d’expliquer la démarche du professeur. Selon elle, le professeur « ne voulait pas avoir des commentaires du genre ’ce professeur est raciste’, ’ce professeur n’aime pas les musulmans, il ne respecte pas l’islam’. » « Cette question ne doit pas se poser. Les seules raisons qui doivent nous pousser à faire quoi que ce soit sont celles qui nous permettent de faire en sorte que nos jeunes soient bien évalués dans des conditions éthiques et qui correspondent aux exigences pédagogiques d’excellence de nos diplômes », a répondu Jeanick Brisswalter.

L’établissement s’est fendu d’un communiqué pour dénoncer « une initiative individuelle ayant abouti à réorganiser un examen à un horaire inadéquat pour des raisons que nous ne pouvons pas cautionner ». Aussi, a-t-il annoncé l’annulation de l’examen et sa reprogrammation. « Nous sommes en tant qu’université fondamentalement attachés aux valeurs républicaines et laïques et les seuls critères d’organisation des examens sont et ne seront toujours que des critères pédagogiques », a-t-il conclu.

Sujets associés : France - Religion - Ramadan 2024 - Education - Islam

Aller plus loin

Pas de ramadan au Maroc pour les Marocains de Corse

Alors qu’ils pensaient pouvoir rentrer au Maroc passer le mois du ramadan en famille, les Marocains de Corse devront, pour la deuxième année consécutive, se contenter de rester...

Toulouse : un concours à reprendre à cause d’une épreuve fuitée avant la composition au Maroc

Les candidats aux concours d’entrée aux grandes écoles de commerce françaises, qui ont déjà composé le jeudi 29 avril, devront encore plancher 17 mai dans l’épreuve de culture...

Maroc : arrêté pour avoir mangé en public durant le ramadan

Les éléments de la Sûreté nationale de la ville d’Al Hoceima ont arrêté un jeune homme après avoir été pris en flagrant délit de rupture de jeûne du ramadan dans la journée le...

Ramadan : les employés musulmans de Primark victimes de discrimination

Primark France aurait interdit l’accès à la salle de pause à ses employés musulmans qui jeûnent durant le ramadan pour des raisons de sécurité sanitaire. La Confédération...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.

Stains : polémique autour d’une rue rebaptisée au nom de la femme du prophète Mohammad

À Stains (Seine-Saint-Denis), une plaque au nom de la femme du prophète Mohammad, posée au-dessus du panneau indiquant la rue de Pontoise en septembre 2022 est vue d’un mauvais œil sur les réseaux sociaux.

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Ihssane Hadir remporte le concours de lecture arabe du Maroc

Les rideaux sont tombés sur la 6ᵉ édition de l’Arab Reading Challenge au Maroc, avec le sacre d’Ihssane Hadir. Elle battu plus d’un million d’élèves marocains qui ont participé à ce concours national.

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Aïd El Fitr en France : annonce importante de la Mosquée de Paris

Les fédérations musulmanes de France se réuniront ce jeudi 20 avril 2023 à 18 heures à la Grande Mosquée de Paris en présence de leur commission religieuse ainsi que des imams du Conseil National des Imams (CNI). Cette réunion a pour objectif de fixer...