France : le port du voile dans le sport divise Parlement et Sénat

3 février 2022 - 06h20 - France - Ecrit par : G.A

Réunie le lundi 31 janvier dernier, la commission mixte paritaire (CMP) n’a pas pu s’entendre sur la proposition de loi visant à démocratiser le sport en France. Certains députés se sont opposés à un amendement ajouté par le sénateur de l’Isère Michel Savin (LR), et qui prévoyait d’étendre aux compétitions sportives la loi sur la laïcité à l’école, en interdisant le port de signes religieux ostensibles.

Le consensus a du mal à se faire autour de la proposition de loi « visant à démocratiser le sport en France ». Pourtant l’Assemblée nationale avait déjà adopté le texte de loi, qui a été largement amendé par les sénateurs avant d’être voté par le Sénat le 19 janvier 2022. Mais la version déposée devant la commission mixte paritaire (CMP) composée de sept députés et sept sénateurs, le lundi 31 janvier 2022, a subi quelques modifications et n’a pu l’unanimité.

À lire : Zahra Lari : première patineuse artistique à braver l’interdit du port de voile

Au cœur du désaccord, « l’interdiction du port de signes religieux pour la participation aux événements sportifs et aux compétitions sportives organisés par les fédérations sportives et les associations affiliées ». Le sénateur Michel Savin qui a introduit cet amendement estime que la responsabilité de cet échec incombe entièrement aux députés qui « refusent toute discussion sur la laïcité ».

À lire : En France : "les Hijabeuses" veulent aussi jouer au football

Dans un communiqué, il a souligné que « la loi française prévoit de façon explicite que le port de signes ou tenues pour lesquels les personnes manifestent ostensiblement une appartenance religieuse lors des compétitions sportives organisées par les fédérations sportives est interdit ».

À lire : France : le port de voile désormais interdit dans les compétitions sportives

La proposition de loi sera de nouveau examinée à l’Assemblée nationale les 9 et 10 février. De son côté, Belkhir Belhaddad, responsable de la proposition de loi pour le groupe LREM, « regrette cette surenchère contraire à l’esprit du sport, et s’engage à un retour du texte dans sa version initiale ».

À lire : France : les « Hijabeuses » manifestent contre l’interdiction du port du voile en compétition

Sur la question de l’interdiction du port du voile lors des compétitions sportives, le collectif « Les Hijabeuses », porté par l’Alliance citoyenne, a lancé une pétition contre l’amendement du Sénat. Plus de 50 000 signatures ont déjà été recueillies.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Religion - Islamophobie - Voile islamique

Aller plus loin

France : le port de voile désormais interdit dans les compétitions sportives

Dans la soirée du 7 avril 2021, le Sénat français a voté pour l’interdiction des signes religieux visibles lors des compétitions sportives. Parmi ces signes, le voile.

France : le voile dans le sport divise le gouvernement

La position d’Elisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes sur le port du voile dans le sport, qui est un soutien au collectif...

En France : "les Hijabeuses" veulent aussi jouer au football

Les footballeuses voilées dénoncent la discrimination dont elles sont victimes de la part de la Fédération française de Football (FFF). Celle-ci leur a interdit toute...

Le voile dans le sport : Borne s’engage, les Hijabeuses résistent

Le gouvernement français est déterminé à aller au bout de sa démarche d’interdire le port du voile dans le sport, malgré l’opposition du collectif des Hijabeuses.

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan 2024 au Maroc : voici le montant de la Zakat

Le Conseil supérieur des Oulémas a fixé, il y a quelques jours, le montant minimum de la Zakat Al Fitr au titre de l’année 2024/1445.

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

Début de Ramadan au Maroc : décision ce dimanche

Les Marocains sont fixés ce dimanche 10 mars sur le début et la fin du ramadan. Quand commence le mois sacré au Maroc ?

Le hijab sur la pelouse : la Marocaine Nouhaila Benzina fait réagir la planète football

Le prédicateur marocain Ahmed Raissouni a pris la défense de la défenseure marocaine Nouhaila Benzina, première joueuse à porter le voile lors d’une coupe du monde féminine. Elle est la cible des extrémistes.

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 23 mars 2023, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé vendredi 14 avril la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne.

Aïd El Fitr en France : annonce importante de la Mosquée de Paris

Les fédérations musulmanes de France se réuniront ce jeudi 20 avril 2023 à 18 heures à la Grande Mosquée de Paris en présence de leur commission religieuse ainsi que des imams du Conseil National des Imams (CNI). Cette réunion a pour objectif de fixer...

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.

Maroc : les sites pour adultes cartonnent pendant le ramadan

Les Marocains sont friands des sites pour adultes pendant ce mois de ramadan. À quel moment visitent-ils ces sites ?

Zakat Al Fitr : voici le montant à payer en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer la date du début du ramadan en France, qui commence le 10 mars 2024. Il vient également de donner le montant de la Zakat Al Fitr que devront payer les musulmans en France.