Prison ferme pour la YouTubeuse marocaine "mi Naîma"

18 avril 2020 - 13h30 - Sport - Ecrit par : I.L

Interpellée par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) et placée en garde à vue pour diffusion, sur sa chaîne, de contenus erronés sur la crise actuelle, "Mi Naima" est désormais fixée sur son sort.

Elle a finalement écopé d’un an de prison ferme pour avoir commis cette erreur sur sa page Facebook.

Partie de rien, elle est devenue du jour au lendemain, une star des nouveaux médias. La youtubeuse marocaine Naima "Al Badaouiya", qui survivait grâce aux revenus que lui rapportaient ses vidéos, connaît désormais une triste fin.

En pleine crise sanitaire, la femme avait refusé de respecter les règles de prévention ordonnées par l’état d’urgence pour faire face au covid-19.

Dans sa vidéo, largement relayée sur les réseaux sociaux, elle avait insisté sur le fait que le virus n’existait pas, et qu’elle allait poursuivre sa vie comme si de rien n’était. Par la même occasion, elle avait incité les gens à faire de même.

Sujets associés : Droits et Justice - Youtube - Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) - Arrestation - Fake news - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

La youtubeuse « mi Naîma » arrêtée pour diffusion de fake news

Face à la montée vertigineuse des fake news et rumeurs depuis le début de la pandémie du coronavirus, les autorités marocaines n’ont de cesse menacé de sévir selon les rigueurs...

La YouTubeuse marocaine "Mi Naïma" va sortir de prison

Bonne nouvelle pour la youtubeuse, Mi Naïma, qui passera finalement moins de temps que prévu en prison pour avoir nié l’existence de la pandémie du coronavirus. Sa peine d’une...

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du...

Maroc : prison ferme pour les administrateurs d’une chaîne YouTube

Deux personnes dont le propriétaire et responsable de la chaîne « bila houdoud », ont été condamnés à la prison ferme et au paiement de dommages et intérêts pour diffamation et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Les influenceurs marocains traqués par le Fisc

Les influenceurs marocains sont dans le viseur de la direction générale des impôts, qui a déployé de grands moyens pour lutter contre la fraude et la sous-déclaration.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...