Affaire Ghali : le juge appelle un témoin à comparaître le 27 juillet

14 juillet 2021 - 12h40 - Monde - Ecrit par : A.P

Le juge d’instruction de l’Audience nationale, Santiago Pedraz, a cité Ahmed Tarouzi à comparaître le 27 juillet comme témoin dans la plainte contre Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, accusé de torture et de crimes contre l’humanité.

Dans son ordonnance, le juge Pedraz cite Tarouzi à comparaître en tant que témoin le 27 juillet dans l’affaire Brahim Ghali accusé de torture et crimes contre l’humanité par l’Association sahraouie des droits humains (ASADEH). Mais le juge n’a pas accédé à la demande de l’association et n’a donc pas pris de mesures conservatoires à l’encontre du chef du Front Polisario qui est retourné en Algérie au petit matin du 2 juin, quelques heures après sa comparution le 1ᵉʳ juin par visioconférence depuis l’hôpital de Logroño où il était admis.

À lire : Brahim Ghali demande au juge espagnol de renoncer aux charges contre lui

À cette audience du 1ᵉʳ juin, l’ASADEH avait souhaité la comparution de trois témoins à savoir : Rigasse Nabat, Marel Hammadi Ghazal et Ahmed Tarouzi. La défense de Ghali s’était opposée à cette comparution des témoins. Le parquet en revanche, accepte de recevoir Tarouzi comme témoin, car il est déjà cité dans la plainte initiale. L’audience aura lieu le 27 juillet.

À lire : Nouvelle plainte contre Brahim Ghali

De son côté, l’association salue cette décision du juge Pedraz. « Nous exprimons notre satisfaction par rapport à cette décision du juge de convoquer un témoin direct des graves violations des droits humains commises contre la population sahraouie dans les camps de Tindouf », a indiqué l’ASADEH.

L’accueil de Brahim Ghali en Espagne le 18 avril, a provoqué une grave crise diplomatique avec le Maroc. Une crise majeure qui a coûté à Arancha Gonzales Laya son poste de ministre des Affaires étrangères. Le gouvernement de Pedro Sanchez travaille à rétablir les relations avec le Maroc, «  un partenaire et ami du Sud  ».

Sujets associés : Droits et Justice - Violences et agressions - Brahim Ghali

Aller plus loin

Affaire Ghali : deux témoins vont comparaître mardi prochain

Deux témoins vont comparaître mardi devant le juge de la Cour nationale, Santiago Pedraz, en charge de l’affaire Brahim Ghali, le leader du Front Polisario, accusé de tortures...

Gonzalez Laya « sacrifiée » pour calmer la colère du Maroc

La ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, a été éjectée samedi du gouvernement à l’occasion du dernier remaniement opéré par Pedro Sanchez. L’Exécutif espagnol...

Brahim Ghali demande au juge espagnol de renoncer aux charges contre lui

Après sa comparution le 1ᵉʳ juin devant la Haute cour nationale en Espagne et son retour en Algérie, Brahim Ghali, le leader du Front Polisario, a demandé au juge Santiago...

Nouvelle plainte contre Brahim Ghali

Le politologue espagnol Pedro Ignacio Altamirano avait déposé une plainte pour menaces de mort contre le leader du Polisario Brahim Ghali auprès du juge d’instruction du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...