Agadir : deux parlementaires poursuivis pour cambriolage

20 avril 2022 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Deux parlementaires sont poursuivis pour leur implication présumée dans une affaire de vol sur un célèbre homme d’affaires de la ville d’Agadir. C’est le fruit d’une enquête qui aura duré plusieurs mois.

Les faits remontent à fin février 2021. Trois individus se sont introduits dans les locaux d’une des entreprises de l’homme d’affaires à Agadir. Leur cible ? Un coffre-fort contenant des millions de dirhams, notamment sous forme de chèques et d’effets de commerce, ainsi que d’importants documents concernant sept autres sociétés de la victime. Ils ont réussi leur coup, mais le vol ne restera pas impuni. L’un des chèques volés a été retrouvé sur l’un des présumés voleurs. Arrêté, il a rapidement dénoncé ses complices.

À lire : Maroc : un parlementaire en prison pour escroquerie

Les suspects n’ont pas agi tous seuls. Ils ont révélé l’identité des instigateurs du vol. Il s’agit de deux parlementaires de la ville. Suite à une enquête sur le degré d’implication des deux élus dans cette affaire, le juge d’instruction a décidé de les poursuivre en compagnie d’un avocat, rapporte Al Akhbar. Quant au fils de l’un d’eux, également soupçonné d’être impliqué dans le cambriolage de l’entreprise de l’homme d’affaires, il a été relaxé.

À lire : Maroc : un élu arrêté pour vol dans un magasin

Stupéfaites, les épouses des personnes impliquées ont récemment organisé des sit-in de soutien à leurs maris. Selon elles, leurs époux ne sont que des bouc-émissaires d’une affaire impliquant d’importantes personnalités d’Agadir. Seul le procès pourra infirmer ou affirmer ces allégations.

Sujets associés : Agadir - Droits et Justice - Enquête - Vol

Aller plus loin

Maroc : un élu accusé d’escroquerie arrêté

Les services judiciaires de la gendarmerie royale de Youssoufia ont procédé au déferrement d’un conseiller communal à El Kantour, également acteur associatif, devant le...

Cambriolage de 200 000 euros : un enfant marocain (12 ans) arrêté à Paris

Un mineur marocain de 12 ans s’est enfui avec une montre de luxe de 200 000 euros après avoir cambriolé un appartement à Paris (XVIe). Arrêté dans le quartier de la Goutte-d’Or,...

Maroc : un parlementaire en prison pour escroquerie

Le parquet général d’Ain Sebâa a placé en détention un député du parti Union constitutionnelle (UC) accusé d’avoir escroqué plus de 600 millions de dirhams à une banque et à des...

Une insulte coûte 2000 dirhams à un député marocain

Abdelouahed Messaoudi, député et président du conseil communal de Tanger sous l’égide du PAM, a été sanctionné par la justice. Condamné par le tribunal de première instance de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.