Changement de la perception des agriculteurs français, soutiens du RN, sur les saisonniers marocains

2 décembre 2022 - 10h20 - France - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les agriculteurs français continuent de se tourner vers le Maroc pour pallier la pénurie de main-d’œuvre. Ceux qui sont des soutiens du Rassemblement national (RN) et qui n’hésitent pas à évoquer un problème d’immigration commencent à changer leur perception sur les saisonniers marocains.

« J’embauche de la main d’œuvre étrangère parce que je n’ai personne d’autre. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas voter Rassemblement national et faire venir des étrangers pour travailler », a déclaré à Radio France Pascal, 57 ans, fils d’agriculteurs, maraîcher dans le Lot-et-Garonne, et par ailleurs un des soutiens du Rassemblement national. Il leur délivre des contrats de travail, leur permettant d’obtenir un titre de séjour. Ces saisonniers étrangers l’aident à augmenter ses rendements. Il estime toutefois qu’il y a un problème d’immigration en France. « Le but c’est d’arrêter cette immigration abusive qui fait rentrer des étrangers en France qui viennent que pour le social ».

À lire : Les agriculteurs français redoutent une pénurie de saisonniers marocains

Tout comme Pascal, David, 40 ans, agriculteur en Charente-Maritime emploie des saisonniers étrangers. Il s’occupe de l’exploitation familiale. La surface cultivée est passée de 110 hectares à 400 hectares aujourd’hui. Après le départ à la retraite de son père, il a lancé une offre sur Pôle emploi pour avoir une personne supplémentaire pour gérer l’exploitation. Aucune candidature reçue. « C’est le Français qui ne veut pas aller ramasser le blé. Donc faut pas se plaindre si les étrangers sont là », fait-il observer.

À lire : Les ouvriers marocains, une main d’œuvre précieuse pour les vignerons corses

Il réussit à recruter par le biais d’un agriculteur habitué à faire appel depuis plusieurs années à des travailleurs saisonniers étrangers Athmane, 36 ans, issu d’une famille d’agriculteurs au Maroc. Depuis, il n’est plus vraiment en accord avec certaines valeurs de l’extrême droite. Pour David, point besoin de protéger la France avant de faire entrer de la main-d’œuvre étrangère. Le saisonnier marocain et lui ont développé une relation amicale, laquelle est à l’origine de son changement d’opinion ou de perception sur l’embauche des saisonniers étrangers.

A lire : En l’absence de saisonniers marocains, des agriculteurs français s’inquiètent pour leur production

« Sa mentalité m’a fait me remettre en question sur beaucoup de choses. Qu’est-ce qui est important dans la vie ? Je ne pensais vraiment pas m’attacher et mettre le salarié au cœur de l’exploitation comme ça. »

Sujets associés : France - Agriculture - Immigration

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

En l’absence de saisonniers marocains, des agriculteurs français s’inquiètent pour leur production

N’ayant pas obtenu de visa, les 400 saisonniers marocains attendus en France depuis le 20 avril ne sont pas encore arrivés sur le territoire français. Une situation qui risque de...

Les agriculteurs français redoutent une pénurie de saisonniers marocains

À l’heure où la France durcit les restrictions sanitaires, les chefs d’exploitation agricole craignent une pénurie de saisonniers étrangers notamment marocains pour les récoltes...

France : du changement dans le recrutement des saisonniers marocains

À l’initiative de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricole (FNSEA), 1200 saisonniers marocains ont été recrutés en 2022 pour Lot-et-Garonne, le Tarn-et-Garonne et...

Les agriculteurs britanniques en quête de saisonniers marocains

Les agriculteurs britanniques sont en quête de saisonniers marocains ou d’autres pays aussi éloignés que les Philippines ou la Mongolie à cause de l’absence des saisonniers...

Nous vous recommandons

France

L’impact de la fermeture des frontières marocaines sur des aéroports français

La fermeture des frontières marocaines ont frappé de plein fouet des aéroports français qui proposent des liaisons aériennes vers le Maroc. C’est le cas par exemple de celui d’Occitanie.

Né en France, on lui refuse la nationalité

Alors qu’il est né en France, un élève dont les parents sont Marocains n’a toujours pas de papiers d’identité. Une situation qui pourrait l’empêcher de passer le baccalauréat à la fin de l’année. Il continue de multiplier les appels au...

Témoignage émouvant des parents de Mélanie Lemée, gendarme tuée dans le Lot-et-Garonne

Mélanie Lemée, gendarme de 25 ans, a été tuée le 4 juillet dans le Lot-et-Garonne lors d’un contrôle routier. Ses parents sont en colère mais n’ont pas soif de vengeance.

La chance sourit enfin à des camping-caristes bloqués au Maroc

Bloqués au Maroc depuis le 15 mars, Yves-Marie et Monique Mention, un couple de retraités de Sarthe pourra enfin rentrer en France.

Un MRE de France risque l’expulsion pour radicalisation

Le tribunal correctionnel de Montauban a ordonné le placement en détention du Marocain, Mohamed A., en attendant son expulsion au Maroc. Il avait été condamné en juillet pour risque de radicalisation.

Agriculture

Commerce extérieur : les exportations du Maroc en chute libre (- 17% à fin juillet)

Au titre des sept premiers mois de 2020, tant les importations que les exportations marocaines de marchandises enregistrent, en glissement annuel des baisses respectives de 17,5% et de 17% comparativement à la même période l’année...

Agriculture : le Maroc compte investir 4,5 MMDH en soutien aux investissements privés en 2021

Le Maroc à travers son Fonds de développement agricole (FDA), va appuyer son secteur agricole, en y injectant quelque 4,5 milliards de dirhams au titre de 2021. C’est du moins ce qu’a indiqué le ministère de l’Agriculture qui précise que cette enveloppe a...

Tiznit : ça chauffe encore entre agriculteurs et éleveurs

Comme l’année dernière, les agriculteurs et les éleveurs nomades se sont de nouveau affrontés samedi dernier près de Tiznit. La bataille était telle que les autorités locales ont dû intervenir, promettant aux camps opposés une solution juste et...

Pays-Bas : découverte de résidus chimiques dans des oranges marocaines

Les douanes néerlandaises ont découvert des résidus chimiques dans des oranges marocaines importées aux Pays-Bas. Il s’agit du chlorpyrifos, un produit chimique, qui agit comme poison de contact, et dont l’utilisation a été interdite en 2021 par l’agence...

Le Maroc, premier importateur de blé tendre français

En avril 2021, le Maroc a importé la plus grosse part de blé tendre français, faisant de lui, le premier client hors Union européenne de l’hexagone. C’est environ un quart de moins que le volume expédié en...

Immigration

Plus de 112 000 étrangers naturalisés français en 2019

Le nombre d’étrangers naturalisés en France a augmenté en 2019. Plus de 112 000 étrangers sont devenus Français, dont 27 000 naturalisés suite à un mariage avec un ressortissant français.

Au moins 200 migrants ont pénétré dans l’enclave de Melilla

Plus de 200 migrants subsahariens ont réussi à franchir, ce jeudi matin, la haute clôture marquant la frontière entre Melilla et le Maroc et à pénétrer dans l’enclave espagnole.

Un journaliste marocain fait l’historique de la migration algérienne vers le Maroc

Une conférence virtuelle organisée par la fondation Maroc du Patrimoine, a permis à l’écrivain-journaliste Mohamed Seddik Maâninou de passer en revue les différentes étapes de la migration algérienne vers le...

Près de 25% des Marocains rêvent d’émigrer

Les Marocains qui ont l’intention d’émigrer vers d’autres cieux représentent 23,3% de la population marocaine non-migrante. C’est ce que révèle l’enquête nationale sur la migration internationale réalisée par le Haut-commissariat au Plan...

Achraf Hakimi attaqué par l’extrême droite

L’international marocain Achraf Hakimi s’est attiré les foudres de l’extrême droite française, suite à son entretien pour le journal l’Équipe. Il a affirmé que c’est la présence d’une forte communauté arabe et musulmane qui lui a permis une intégration...