Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

11 janvier 2023 - 07h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Au cours de la cérémonie organisée par le ministère de la Transition numérique en partenariat avec l’Institut Royal de la Culture amazighe (IRCAM), les invités ont eu droit à la présentation d’un ensemble de mesures et de procédures qui ont pour rôle de « faciliter l’accès des personnes qui parlent la langue aux services publics ».

À lire : Les activistes trouvent une astuce pour l’officialisation de l’amazighe

Pour Aziz Akhannouch, « la reconnaissance officielle de la langue amazighe est le fruit de la volonté royale qui a permis de faire de grandes avancées ces vingt dernières années. Ce tournant historique a commencé avec le discours d’Ajdir prononcé par le Roi en 2001 », se réjouissant de l’aboutissement d’un processus qui ne date pas d’aujourd’hui. « Grâce aux efforts du gouvernement actuel, nous assistons à des manifestations de pérennisation de l’activation du caractère officiel de l’Amazigh comme stipulé dans la constitution de 2011, en lien avec la vision volontariste du roi », a-t-il ajouté.

À lire : Le Congrès mondial amazigh en colère contre Aziz Akhannouch

De son côté, la ministre de la Transition numérique, Ghita Mezzour, a expliqué que « l’un des projets les plus importants est qu’il y a aujourd’hui 460 auxiliaires dans toutes les régions du Royaume qui parlent les trois dialectes » ce qui facilitera la communication avec les citoyens concernés et permettra « de les aider et de les orienter dans leur langue pour leur faciliter l’accès aux services publics, notamment les services administratifs et ceux de la santé ».

À lire : Le dictionnaire de la langue amazighe disponible gratuitement

Par ailleurs, le ministère de la Transition numérique a signé plusieurs conventions avec d’autres ministères afin de promouvoir la culture et l’identité amazighes. Une application sera également développée avec pour objectif d’aider les citoyens et les Marocains de l’étranger à apprendre la langue.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Amazigh - Administration - Aziz Akhannouch - Ministère de l’Education nationale

Aller plus loin

Maroc : moins de français dans les administrations

Les Marocains souffrent de la prédominance de la langue française dans les transactions informatiques des administrations marocaines. Tel est le constat fait par le groupe...

Le Congrès mondial amazigh en colère contre Aziz Akhannouch

Le Congrès mondial amazigh reproche à Aziz Akhannouch d’exploiter l’identité amazighe comme une façade folklorique pour marquer des points politiques pour son parti et à son...

Milan : une exposition en hommage à la culture amazighe

« Berbères Portraits », c’est le nom de l’exposition portant la touche du photographe portugais Rui Pires et qui s’est ouverte récemment à Milan, mettant en avant la richesse de...

Myriam Fares rend hommage à la culture amazighe (vidéo)

« Maalesh », c’est le titre de la nouvelle chanson de la chanteuse libanaise Myriam Fares en darija avec des sonorités amazighes.

Ces articles devraient vous intéresser :

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

Le Groupe Barid Al-Maghrib promeut la langue amazighe

Le Groupe Barid Al-Maghrib entend intégrer la langue amazighe dans ses services. Dans ce sens, il a signé une convention de partenariat avec l’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM).

Maroc : la grande réforme du Code de la famille est lancée

Suite aux instructions du roi Mohammed VI, le gouvernement d’Aziz Akhannouch s’active pour la réforme du Code de famille.

Maroc : révision de l’impôt sur le revenu

Le gouvernement marocain, via son porte-parole Mustapha Baitas, a annoncé une révision de l’Impôt sur le revenu (IR) avec pour objectif d’augmenter les revenus des employés et fonctionnaires.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Aide au logement au Maroc : le flop ?

Applaudi à son lancement, l’aide au logement ne suscite plus le même engouement. À ce jour, 8 500 personnes ont bénéficié de cette subvention.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Aïd El Fitr 2024 : une bonne surprise pour les fonctionnaires marocains ?

La ministre déléguée chargée de la réforme de l’administration et de la transition numérique, Ghita Mezzour, propose au gouvernement de décréter un congé exceptionnel de trois jours au lieu de deux à l’occasion de l’Aïd Al-Fitr 2024.