Assaut de Melilla : l’Espagne critique la passivité du Maroc (vidéo)

3 mars 2022 - 09h20 - Ecrit par : A.S

La tentative d’entrée de quelque 2500 migrants, en très grande majorité d’origine subsaharienne, à Melilla, dans la journée du mercredi 2 mars, est vue d’un mauvais œil de la part des autorités espagnoles. Certains responsables politiques y voient la passivité du Maroc et la pression exercée par le gouvernement marocain.

Un responsable politique cité par la Vanguardia accuse le Maroc d’avoir intentionnellement permis l’assaut des migrants subsahariens au niveau de la frontière de Melilla en vue de « faire pression » sur l’Espagne à un moment où la relation entre les deux pays commençait à prendre une tournure positive.

Alors qu’ils se trouvaient au mont Gourougou, sur les hauteurs de Nador, les migrants subsahariens ont attendu le moment opportun pour tenter de passer vers l’Espagne. De « manière très coordonnée », les migrants ont commencé à se déplacer à 8 h du matin pour arriver vers la barrière séparant le Maroc de Melilla vers 9h30. « Il est impossible que le Maroc n’ait pas détecté une colonne humaine de 2 500 personnes qui se déplace sur plus de 15 km », dénoncent des sources gouvernementales.

A lire : L’assaut de Sebta est une « démonstration de force » du Maroc, selon le CNI espagnol

Une passivité des autorités marocaines qui rappelle qu’en mai dernier, quelque 10 000 personnes avaient réussi à traverser la frontière de Sebta sous l’œil complice des policiers marocains. On affirme que l’assaut d’hier était l’un des plus violents de ces dernières années. De ce fait, on dénombre 25 blessés parmi les agents de la Guardia Civil et 2 parmi les policiers, fait savoir une source policière sur place, selon laquelle les migrants avaient en leur possession des crochets, des bâtons et des vis sur leurs chaussures pour mieux s’accrocher aux barrières.

Toutefois, les autorités locales reconnaissent à demi-mot l’intervention des agents de sécurité marocains, parmi lesquels on recense plusieurs blessés. La police marocaine en poste à la frontière s’est employée « à fond » pour contenir l’entrée irrégulière des migrants.

Résultats de cet assaut : 491 personnes ont réussi à se rendre de l’autre côté de la frontière. Une fois sur place, ils se sont dirigés vers le centre dédié aux immigrés (CETI) pour faire une demande d’asile politique.

Tags : Melilla - Espagne - Immigration clandestine - Police marocaine - Vidéos

Aller plus loin

Critiqué sur la gestion migratoire, le Maroc répond à l’Espagne

Le gouvernement marocain a affirmé jeudi avoir mobilisé d’énormes moyens pour freiner l’immigration clandestine après l’assaut massif de plusieurs centaines de subsahariens à la...

Pour un ancien procureur espagnol, le Maroc est « l’ennemi » de l’Espagne

L’ancien procureur de Saragosse, Ramiro Grau, considère le Maroc comme « l’ennemi » de l’Espagne. Il dénonce la politique du royaume qui laisse arriver par centaines des migrants à...

L’assaut de Sebta est une « démonstration de force » du Maroc, selon le CNI espagnol

Les services secrets espagnols (CNI) poursuivent leur enquête sur l’arrivée de près de 10 000 Marocains à Sebta. L’admission d’urgence de Brahim Ghali dans un hôpital de Logroño sous...

Après Ceuta, Melilla est prise d’assaut par des migrants

Les migrants marocains et subsahariens ont jeté leur dévolu sur Melilla, l’autre enclave espagnole située sur la côte marocaine. Plus de 86 personnes ont réussi à traverser la...

Nous vous recommandons

Espagne : des routes vides cette année sans les Marocains

L’autoroute A-66, l’une des principales routes qu’empruntaient chaque été les Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour rejoindre le Maroc, est l’une des plus touchées par l’annulation de l’Opération Marhaba...

L’Algérie entend faire payer au Maroc « l’assassinat » de trois camionneurs

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a affirmé mercredi, lors de la conférence des ambassadeurs et consuls d’Algérie, que son pays ne saurait rester sans réagir face à «  l’assassinat  » de trois de ses ressortissants par l’armée...

Belgique : Sarah vit dans la hantise de se retrouver à la rue avec ses enfants

Alors qu’elle doit libérer un appartement situé à Anderlecht dans lequel elle vit avec ses quatre enfants au plus tard le 1ᵉʳ novembre, Sarah Kebbab, femme enceinte de six mois n’a toujours pas trouvé un nouveau logement. Elle craint de se retrouver à la...

Hassan, boucher à Amsterdam, cherche le client qui lui a payé 1000 euros de trop

Hassan Najib, boucher à Amsterdam aux Pays-Bas, cherche depuis quelques jours un client qui a payé 1000 euros de trop dans sa boucherie au début du mois. Il veut lui rendre cet argent.

French Montana au Congrès américain

Le rappeur américain d’origine marocaine, French Montana, s’est rendu au Capitole où il a rencontré des responsables américains pour leur parler de l’épidémie d’opioïdes et de l’immigration.

Sahara : l’Algérie suspend les échanges commerciaux avec l’Espagne

Après l’interdiction de l’importation des bœufs espagnols en avril, l’Algérie veut étendre la mesure à tous les produits commerciaux en provenance d’Espagne. Cette décision viole l’accord d’association avec l’Union européenne de...

Le Maroc veut former les cultivateurs de cannabis

Au Maroc, des sessions de formations seront organisées au profit des cultivateurs de cannabis pour le développement de cette filière. Une avancée après l’adoption de la loi n° 13.21 relative à l’usage légal du cannabis à des fins médicales et...

Approvisionnement en gaz : le Maroc échange avec d’autres partenaires

Après la rupture du contrat Gazoduc-Maghreb-Europe, le Maroc a entrepris des démarches auprès de ses partenaires pour trouver des solutions alternatives, en vue d’anticiper sur son approvisionnement en...

MRE : Algésiras et Tarifa espèrent la tenue de l’Opération Marhaba 2022

Les ports d’Algésiras et de Tarifa, par lesquels passent la majorité des Marocains d’Europe pour rejoindre leur pays en été dans le cadre de l’Opération Marhaba, attendent avec impatience l’annonce de la reprise des liaisons maritimes avec le Maroc, après la...

L’Europe a « calmé les ardeurs du Maroc »

Le vice-président de la Commission européenne, Margaritis Schinas, a indiqué que la crise migratoire de Ceuta est une « attaque du Maroc contre la frontière extérieure de l’Union européenne. Une attaque organisée, préméditée et hybride » dont les...