Assaut à Melilla : Podemos critique le Maroc et réclame une enquête "immédiate et indépendante"

27 juin 2022 - 10h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

La mort d’au moins 37 migrants lors d’une tentative d’entrée massive à Melilla, continue de susciter des réactions. Le parti espagnol Podemos a pointé du doigt le Maroc et a exigé une enquête « immédiate et indépendante » de l’Union européenne pour situer les responsabilités.

Le drame de Melilla est la conséquence des accords migratoires avec des gouvernements qui « violent systématiquement les droits de l’Homme », a déclaré Podemos, faisant ainsi allusion aux accords signés entre l’Espagne et le Maroc. Selon le parti espagnol, transgresser et troquer le droit international notamment les droits du peuple sahraoui et faire confiance à des gouvernements qui violent systématiquement les droits de l’homme ont des conséquences. En mars dernier, Madrid a changé de position sur le Sahara, une réaction attendue depuis de longs mois par les autorités marocaines mais vu d’un mauvais œil en Algérie mais aussi en Espagne.

À lire : Assaut à Melilla : l’Espagne salue la réaction du Maroc

« Nous le défendons depuis le début : le respect du droit international est et doit être non négociable », a-t-il souligné, faisant remarquer que l’assaut à Melilla « n’est pas un hasard », car l’incident se produit à quelques jours du sommet de l’OTAN prévu Madrid, où la frontière sud et l’augmentation des dépenses militaires seront au menu des discussions. « L’utilisation des droits de l’homme et des personnes ne peut être autorisée ni comme monnaie d’échange ni comme mesure de pression et de coercition », a dénoncé la formation de gauche radicale.

À lire : Assaut à Melilla : voici le bilan des autorités locales

Fort de ces constats, Podemos réclame une politique étrangère, migratoire et de coopération « non liée à l’externalisation des frontières », car « il faut des voies légales et sûres ; de fermeté dans la défense des droits de l’homme ; la lutte déterminée contre la corruption et le développement équitable de part et d’autre de la frontière ». « La politique migratoire la plus efficace est celle qui va directement aux causes et évite les catastrophes humanitaires comme celle vécue vendredi », a tranché le parti.

À lire : Assaut de Melilla : les migrants ont fait preuve de violence extrême

Abondant le même sens, Pablo Echenique, porte-parole d’Unidas Podemos au Congrès estime que l’Espagne devait repenser « une politique d’externalisation des frontières et de chantage du Maroc qui génère tant de violence et de souffrance ». Dans la foulée des réactions, Enrique López, ministre de la Présidence, de la Justice et de l’Intérieur du gouvernement de la Communauté de Madrid a demandé au gouvernement de procéder à « un exercice de transparence » et de « dire ce qui s’est passé ». « Le gouvernement doit faire preuve de transparence et raconter ce qui s’est passé est essentiel » pour « le rendre crédible », a-t-il dit.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Melilla - Décès

Aller plus loin

Après l’assaut de Nador, le Maroc renforce la sécurité aux passages frontaliers

Le Maroc a décidé de convoyer vers les environs de Sebta et Melilla, un plus grand détachement de la Gendarmerie royale, la sûreté nationale et les forces armées royales. Ceci...

Réaction de Najat Vallaud-Belkacem sur le drame de Melilla

L’ancienne ministre française de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem, fraîchement élue présidente de l’association France terre d’asile, a réagi au drame de Mélilla qui a fait 37...

Drame de Melilla : l’Espagne refile la patate chaude au Maroc

Face à l’indignation internationale après l’assaut de Melilla, ayant coûté la vie à une trentaine de migrants, l’Espagne a tenté de se justifier, estimant que la question de la...

Assaut à Melilla : l’Espagne salue la réaction du Maroc

Suite à l’intervention des forces de l’ordre marocaines pour stopper un assaut massif de migrants sur la ville de Melilia, l’Espagne a réagi, saluant « une coopération...

Ces articles devraient vous intéresser :

Khalid Naciri, ancien ministre marocain, s’éteint à l’âge de 77 ans

Khalid Naciri, ancien ministre de la Communication sous le gouvernement El Fassi et l’un des dirigeants du Parti du progrès et du socialisme (PPS), est décédé mercredi soir dans une clinique à Rabat à l’âge de 77 ans. Diplomate et communicant émérite,...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Les Lions de l’Atlas en deuil

Le monde du football marocain est en deuil suite à l’annonce du décès d’Abderrahim Ouakili, ancien joueur international, survenu ce lundi 18 décembre 2023 à l’âge de 53 ans.

Décès de l’ancienne ministre Soumia Benkhaldoun

L’ex-ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun, est décédée des suites d’un cancer. Elle était âgée de 60 ans,

Suite au violent séisme, peut-on voyager au Maroc ?

Le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre a fait près de 3000 morts, plus de 5600 blessés et causé d’énormes dégâts matériels dans plusieurs régions, principalement rurales. Peut-on se rendre au Maroc après la catastrophe ?

Décès de Moncef El Haddaoui, le Maroc perd un grand footballeur

Moncef El Haddaoui, ancienne gloire du football marocain, s’est éteint lundi à l’âge de 59 ans, selon une annonce faite par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) qui a également partagé ses condoléances par le biais d’un communiqué officiel.

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Le pilote Laurent Lichtleuchter décède tragiquement au Maroc

Laurent Lichtleuchter, double vainqueur en tant que copilote dans la catégorie T2 du Rallye Dakar, est décédé lors de la quatrième étape du Morocco Desert Challenge à la suite d’un accident dramatique.

Flou autour des circonstances du décès de Cheikha Tsunami

La chanteuse Cheikha Tsunami, grande icône du Chaâbi, s’est éteinte mardi 17 octobre à l’Hôpital militaire de Rabat, à l’âge de 45 ans. Les circonstances de son décès restent floues.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...