Recherche

Automobile : le Maroc, conquérant, se tourne vers l’Espagne

© Copyright : DR

23 février 2020 - 13h00 - Economie

Le Maroc veut nouer des partenariats fructueux avec le secteur automobile valencien, en Espagne.

"Le gouvernement marocain souhaite générer des synergies avec le secteur automobile valencien", rapporte Valencia Plaza. Un sujet dont l’exécutif marocain et son hôte, le président de la Généralité valencienne, Ximo Puig, ont débattu, mercredi 19 février 2020, dans le cadre d’une "mission commerciale" de la communauté de Valence au Maroc.

Selon la même source, Moulay Hafid El Alamy, ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et du numérique, aurait fait cette proposition suite au coup de gueule du ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire, contre le Maroc qui abrite des usines de Renault.

"Il y a un engagement clair au Maroc pour le développement du secteur automobile et ils ont évoqué la possibilité que nos sociétés de composants profitent de leur marché", confient des sources proches du dossier. Le Cluster automobile de la communauté valencienne (AVIA) se penchera sur cette proposition. L’AVIA accueille en son sein un large réseau d’entreprises, fournisseurs du secteur automobile de la communauté de Valence.

"En nous associant (au Maroc), on voudrait ne pas rater le train, en ne laissant pas que ces opportunités soient saisies par d’autres pays comme la Pologne ou la Bulgarie, et pour aider à améliorer l’écosystème Ford et la compétitivité de l’usine elle-même", fait-on savoir.

"Ils ont l’automobile et nous avons des composants […]. Le pays (Maroc) grandit à un rythme vertigineux, de sorte que tous les secteurs de la communauté ont la capacité d’avoir une présence ici", a laissé entendre José Vicente Morata, président de la Chambre de commerce de Valence.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact