Automobile : « Le miracle marocain »

7 octobre 2023 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le secteur automobile marocain s’est développé de manière fulgurante, passant d’une production d’environ 30 000 véhicules montés dans les années 2000 à plus de 600 000 actuellement. Le royaume produit désormais 65 % de pièces sur place et s’investit également dans la production des voitures électriques.

« Comment le Maroc s’est transformé en eldorado de l’automobile ». C’est le titre de l’article publié vendredi dans Les Échos, le quotidien économique français. Un article qui relate la success story du Maroc dans le secteur de l’automobile au point de devenir, en moins de 20 ans, l’un des plus grands producteurs de voitures dans le monde. Une véritable prouesse du royaume qui a réussi à attirer Renault et Stellantis, deux géants du secteur, qui y ont installé des usines, générant des centaines de milliers d’emplois.

À lire : Le Maroc rêve plus grand pour le secteur automobile

Selon la parution, ce « miracle automobile marocain » ne s’explique pas « seulement par un faible coût du travail ». Le quotidien spécialisé met en avant les atouts du Maroc, dont sa proximité géographique avec l’Europe, sa stabilité politique, son SMIC autour de 300 euros par mois, etc., ainsi que la mise en place d’une stratégie payante, laquelle a permis au royaume de faire un bond quantitatif, passant de quelque 30 000 véhicules Renault montés avec des pièces importées à la Somaca à Casablanca, à 600 000 véhicules produits dans les usines de Tanger, Kénitra et Rabat avec 65 % de pièces fabriquées sur place.

À lire : 17% des voitures Renault vendues dans le monde ont été produites au Maroc

Tout a commencé avec Renault qui a décidé en 2007 de construire une usine à Tanger. « Pour séduire le groupe français, le Royaume chérifien lui a déroulé le tapis rouge, en lui cédant le terrain nécessaire et en participant à l’investissement initial », indique la publication, précisant que le groupe a produit l’année dernière quelque 255 000 voitures de la marque Dacia. Une performance qui a surpris les dirigeants du groupe. « Je n’ai jamais vu une usine grandir aussi vite », s’est réjoui Christophe Dridi, responsable de la gamme Global Access, cité par le quotidien. L’essentiel de la production (90 %) est exporté vers l’Europe de l’Ouest.

À lire : Stellantis va produire 450 000 voitures par an au Maroc

« Au fil des années s’est constitué un écosystème très dense qui a convaincu Stellantis d’ouvrir lui aussi une usine en 2019, à Kénitra. Quelque 150 000 Peugeot 208 vont en sortir cette année, sans oublier 30 000 Citroën AMI », lit-on. À cela, s’ajoute la qualité de la main-d’œuvre. « Le gouvernement prend en charge la majeure partie des coûts de formation et celle-ci est organisée par les entreprises. Ce système produit une main-d’œuvre d’excellente qualité, en particulier des milliers de techniciens et d’ingénieurs formés à l’automobile, qui constituent une raison supplémentaire de s’implanter », explique Patrick Dupoux, directeur Afrique du Boston Consulting Group. Mais le Maroc vise plus loin. Il attire déjà les gigafactories de batteries.

Sujets associés : Renault - Tanger - Automobile - Kenitra

Aller plus loin

17% des voitures Renault vendues dans le monde ont été produites au Maroc

Renault Group Maroc franchit en avance ses objectifs d’intégration locale et de sourcing local, dépassant ainsi les engagements de l’écosystème Renault. En effet, avec un taux...

Neo Motors : des voitures électriques marocaines et une entrée en bourse

À la recherche de financement pour lancer sa production de véhicules, le constructeur automobile marocain Neo Motors prévoit son introduction à la Bourse de Casablanca.

Le Maroc rêve plus grand pour le secteur automobile

Au total, 700 000 voitures sont fabriquées au Maroc chaque année. Le royaume qui aspire à détrôner la Chine ne compte pas dormir sur ses lauriers. Il rêve grand pour le secteur.

Batteries électriques : un groupe chinois prévoit une usine géante au Maroc

L’entreprise chinoise Huayou, leader dans la production de composants pour batteries électriques, prévoit la construction d’une grande usine de fabrication de batteries...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’impressionnante collection de voitures de French Montana

Le rappeur américain d’origine marocaine French Montana a un goût prononcé pour l’automobile. Au fil du temps, il s’est constitué une collection impressionnante de voitures de luxe.

Industrie marocaine : l’automobile tire les exportations vers le haut

Les exportations du secteur automobile ont augmenté de 37,4 % à fin juillet 2023 par rapport à la même période de 2022, atteignant près de 82,02 milliards de dirhams (MMDH), selon l’Office des changes.

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Au Maroc, Porsche ne connaît pas la crise

Selon les récentes statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), les ventes de voitures neuves au Maroc ont connu un recul de 2,83 %, s’établissant à 130 214 unités durant les dix premiers mois de 2023. Toutefois, les...

Les SUV et les voitures sportives, stars du marché automobile marocain

Le marché automobile marocain du neuf a enregistré une légère progression en 2023. C’est ce qui ressort du bilan annuel présenté par l’Association des Importateurs de Véhicules au Maroc (AIVAM) lors d’une conférence de presse.

La future Dacia C-Néo fabriquée au Maroc ?

Dacia élargira sa gamme en 2026 avec une voiture familiale hybride 4x4 baptisée C-Néo qui disposera également d’une version berline. Le véhicule sera probablement fabriqué au Maroc.

Maroc : voici les voitures les plus vendues

Les ventes de voitures neuves au Maroc ont atteint 12 084 unités au mois de janvier, marquant une hausse de 6,63 % par rapport à janvier de l’année précédente, selon l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Voitures neuves au Maroc : la baisse des ventes continue

La chute des ventes de voitures neuves observée depuis le début de l’année se poursuit au Maroc. À fin juillet, les ventes sont en baisse de 11,03 %, selon les derniers chiffres de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

L’automobile, pilier des exportations marocaines

Le secteur automobile continue de booster les exportations marocaines, avec des ventes atteignant déjà 57 milliards de dirhams lors des cinq premiers mois de cette année.

Véhicules électriques : deux usines géantes de batteries au Maroc

Le Maroc va bientôt disposer de deux usines de fabrication de batteries de véhicules. Les projets sont évalués à 6 milliards d’euros et à 4 milliards d’euros, a annoncé cette semaine Ryad Mezzour, le ministre marocain de l’Industrie et du commerce.