Harhoura : bastion de drogue, de la débauche et du narguilé ?

29 avril 2021 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : J.D

Une vingtaine de jeunes ont été arrêtés par la gendarmerie dans une résidence privée à Harhoura, près de Rabat. Il leur est reproché la consommation de drogue, le rassemblement et la violation de l’état d’urgence sanitaire.

D’après les informations du journal Al Akhbar, ces individus au nombre de 20, tous de sexe masculin, ont été surpris par une patrouille mixte des autorités locales et des services de la gendarmerie royale, dans une villa aménagée sise à Casino plage, où ils consommaient clandestinement le narguilé (chicha).

Toujours selon le journal, sur ordre du Parquet, la quasi-totalité des personnes arrêtées, à l’exception du locataire de la villa, ont été relâchées après que les éléments de la gendarmerie ont relevé l’identité de chacun. Le locataire ayant été placé en détention préventive puis déféré devant le procureur du roi pour « aménagement d’un lieu de consommation clandestin de narguilé et de drogue et non respect des dispositions de l’état d’urgence sanitaire ».

Al Akhbar fait remarquer que les brigades mixtes ont multiplié les descentes dans la zone depuis le début du mois sacré de Ramadan suite aux plaintes des voisins du quartier signalant des tapages nocturnes et des mouvements incessants de personnes étrangères à leur quartier. En violation de l’état d’urgence en vigueur de 20 heures à 6 heures, des jeunes migrent essentiellement de Rabat et de Témara pour des villas de location aménagées servant de lieux de rencontres avec sexe, consommation de drogue et narguilé, dénonce par ailleurs la même source. Deux jeunes âgés de 27 et 19 ans ont même été arrêtés dans la zone pour vol qualifié avec utilisation d’armes. Ils appartiennent à un gang criminel dont les autres membres sont recherchés, révèle le quotidien.

Sujets associés : Droits et Justice - Drogues - Criminalité - Harhoura - Sexualité - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Arrestation - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

Île-de-France : saisie de plus de 17 tonnes de tabac à narguilé importées depuis le Maroc

En Île-de-France, les services douaniers ont procédé à la saisie de plus de 17 tonnes de tabac à narguilé qui seraient importées par bateau depuis le Maroc. Le Service...

Une quarantaine de clients d’un « café clandestin » arrêtés à Marrakech

Une quarantaine de personnes, principalement des jeunes et un gérant de café, ont été interpelés mercredi soir et conduits au commissariat pour violation de l’état d’urgence à...

Double meurtre près de Rabat, une enquête ouverte

La Gendarmerie royale est à la recherche d’un individu qui aurait commis un double meurtre dans la nuit de vendredi à samedi à Harhoura, près de Rabat.

Marrakech : un élu du PJD en garde à vue pour violation de l’état d’urgence sanitaire

Les services de la gendarmerie de Tassoultante ont interpellé puis placé en garde à vue un élu du Parti de la justice et du développement (PJD), propriétaire d’un café à chicha...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, désormais, le silence de l’administration vaut accord

Suite à la publication par les ministères de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme d’un arrêté conjoint relatif à la simplification des procédures dans le domaine de l’urbanisme, Abdelouafi Laftit a adressé une circulaire aux...

Maroc : voici les principales mesures prises pour éviter les pénuries d’eau

Pour faire face à la pénurie d’eau, le gouvernement a demandé aux autorités locales et régionales de prendre des mesures urgentes pour réduire le gaspillage de l’eau, voire de rationner sa consommation.

Au Maroc, certains fonctionnaires ont besoin d’une autorisation pour quitter le territoire

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté un démenti formel au sujet de l’existence de toute décision qui interdit à tous les fonctionnaires de quitter le territoire national s’ils ne présentent pas une autorisation dans les aéroports et...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Nabila Mounib défend Annahj Addimocrati

La députée PSU, Nabila Mounib, a dénoncé le traitement infligé au Parti Ennahj Addimocrati par le gouvernement, appelant le ministère de l’Intérieur à « mettre fin à toutes les formes de restrictions et à respecter « son droit légitime de tenir son...