Casablanca : du nouveau dans l’affaire de la femme attaquée par des chiens errants

16 mai 2024 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

La chambre administrative du tribunal de première instance de Casablanca a reporté au 20 mai l’examen de la plainte déposée par une victime d’attaque de chiens errants contre la municipalité et la Société de développement local « Casablanca Environnement ».

Lors de la dernière audience, l’avocat de la plaignante a demandé à la cour de ne pas tenir compte d’un document fourni par la commune et « Casa Environnement », le qualifiant de « suspect ». La partie défenderesse a produit un engagement signé par deux agents de sécurité en poste à Sbata et Bouskoura, dans la zone où s’était déroulée l’agression. L’un d’eux a déclaré être le propriétaire des chiens qui ont attaqué la plaignante.

À lire : Attaquée par des chiens errants, elle attaque la ville de Casablanca

Mais la défense de la plaignante a relevé des différences entre l’acte d’engagement signé par ces gardiens et présenté par l’un d’eux à l’huissier de justice lors de l’inspection du lieu de l’attaque, et celui produit devant le tribunal par la municipalité et « Casa Environnement ». L’avocat a également remis en cause le rapport d’inspection réalisé par les accusés plus de cinq mois après la survenue de l’attaque en août dernier.

À lire : Les chiens errants sèment la terreur à Casablanca

L’avocat de la victime rappelle avoir saisi par écrit la commune et Casa Environnement quelques jours après l’attaque de sa cliente par des chiens errants. Mais cette lettre est restée sans suite. La victime accuse les autorités de la ville de négligence et réclame une indemnité de 100 000 dirhams pour le préjudice subi.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Violences et agressions - Animal - Droits et Justice

Aller plus loin

Les chiens errants, un problème qui empoisonne la vie des Casablancais

Casa Environnement a montré ses limites dans la gestion des animaux errants à Casablanca. L’efficacité de ses actions est remise en cause, surtout après l’attaque de chiens...

Les chiens errants sèment la terreur à Casablanca

Les habitants de Casablanca et ses environs s’inquiètent de la prolifération des chiens errants qui ne sont pas seulement une nuisance, mais ils représentent également un danger...

Casablanca : alerte aux chiens errants

Face à la prolifération des chiens errants qui sont potentiellement porteurs de la rage et représentent un danger, les Casablancais réclament des mesures urgentes de la part des...

Attaquée par des chiens errants, elle attaque la ville de Casablanca

Une habitante affirmant être victime d’une meute de chiens errants dans la région de Lissasfa a décidé de poursuivre en justice la mairie de Casablanca.

Ces articles devraient vous intéresser :

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.