Les chiens errants continuent de semer la terreur à Salé

13 mars 2023 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Les habitants de Salé continuent de subir les agressions de chiens errants. Des femmes faisant leur jogging dans un parc de la ville ont été récemment attaquées par ces animaux qui avaient déjà mordu plusieurs habitants. Le conseil communal est accusé de ne rien faire pour mettre fin à cette situation.

Attaquées par une meute de chiens alors qu’elles faisaient leur jogging dans un jardin public de Salé, ces femmes ont été sauvées par un gardien de voitures qui a réussi à repousser ces chiens agressifs, rapporte le quotidien Al Akhbar. Les agressions de chiens errants sont devenues un phénomène récurrent à Salé. Plusieurs habitants de la ville ont été mordus ou effrayés par ces chiens errants qui sèment la terreur dans la ville.

À lire : Menacée par des chiens errants, une Marocaine porte plainte

Récemment, une femme a déposé une plainte auprès du tribunal de première instance et auprès de la préfecture, après avoir été encerclée par une horde de chiens errants devant sa maison. Il y a quelques semaines, un chien enragé a mordu trois personnes dont une femme qui ont été transportées aux urgences. Dépassée par la situation, la population a demandé au service de la protection de la santé de la commune de prendre ses responsabilités et de mettre fin à la prolifération des chiens errants, un phénomène qui menace leur quiétude et leur sécurité.

À lire : Attaque de chiens au Maroc : urgence de résoudre une véritable problématique

Face à la supposée inaction du conseil communal de Salé, un député a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, dénonçant l’attitude des services de la commune qui ne font rien pour mettre fin au phénomène des chiens errants à Salé. « Le conseil de la ville de Rabat a octroyé un marché public d’un montant de 10 millions de dirhams à une association » qui « supervisera le dispensaire d’El Arjat chargé de stériliser les chiens errants de Rabat, Salé et Témara avant de leur rendre leur liberté », a annoncé Omar El Hayani, conseiller communal de la Fédération de la gauche (FDG).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Salé - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Des chiens sales, morts, entourés d’excréments et dans un piteux état à Salé ?

L’Association marocaine de la protection des animaux et de la nature (AMPA), présidée par le vétérinaire Youssef Lhor, a réagi aux images et vidéos choquantes qui auraient été...

Attaque de chiens au Maroc : urgence de résoudre une véritable problématique

L’attaque de chiens errants est une véritable problématique que doit résoudre le Maroc. En tout, trente personnes succombent chaque année à leurs blessures dans le pays.

Casablanca : alerte aux chiens errants

Face à la prolifération des chiens errants qui sont potentiellement porteurs de la rage et représentent un danger, les Casablancais réclament des mesures urgentes de la part des...

Un Marocain meurt d’une crise cardiaque après l’attaque d’un chien errant

Un jeune homme attaqué par un chien errant à Marrakech, a tellement pris peur qu’il a fait une crise cardiaque.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...

Le Maroc en croisade contre la mendicité

Malgré les efforts fournis pour l’éradiquer, la mendicité a la peau dure. Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit sonne la mobilisation contre ce phénomène qui génère plusieurs milliards chaque année.

Le racket des gardiens de voitures au Maroc dénoncé

Le groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) exprime son inquiétude face à ce qu’il qualifie de “harcèlement” et “racket” dont sont victimes les automobilistes par les auto-proclamés gardiens de voitures.

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : bonne nouvelle pour ceux qui aiment les Hammams

Les Marocains pourront fréquenter les hammams, restés en partie fermés depuis plusieurs semaines suite à une note du ministère de l’Intérieur, pendant le ramadan. Dimanche, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé que le mois sacré...

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.