Des chiens handicapés à la plage, la vidéo qui touche les internautes marocains

17 juillet 2022 - 22h50 - Maroc - Ecrit par : P. A

La Marocaine Sally Kadaoui, propriétaire du refuge pour chiens et autres animaux errants, SFT Animal Sanctuary, a publié récemment sur Facebook une vidéo d’une journée à la plage avec des chiens souffrant de handicap dans leurs fauteuils roulants. La vidéo a suscité une avalanche de réactions des internautes.

Dans la vidéo publiée sur la page Facebook de SFT Animal Sanctuary, on voit les chiens dans leurs fauteuils roulants s’amuser dans l’eau à la plage. La vidéo a été partagée avec la légende : « En train de faire de l’exercice avec les bébés… Aidez-nous à continuer de faire notre travail et à les garder dans la famille SFT ».

A lire : Enfin un refuge pour les chiens errants à Casablanca

Plusieurs internautes ont été sensibles à ces images et ont laissé des commentaires touchants. « Les chiens handicapés ont aussi le droit de vivre et d’être traités avec amour et soin », a écrit l’un d’eux. « Si vous pouvez leur donner l’amour et l’attention dont ils ont besoin, ils peuvent réellement avoir une vie fantastique », a réagi un autre.

A lire : Maroc : appel à résoudre le problème des chiens errants

Kadaoui, 48 ans, a quitté le Royaume-Uni pour s’installer à Tanger au Maroc où elle a construit un refuge pour les chiens errants et autres animaux abandonnés. Actuellement, le centre compte plus de 600 animaux dont 15 en situation de handicap et se déplaçant en fauteuils roulants.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Facebook

Aller plus loin

Maroc : appel à résoudre le problème des chiens errants

Plusieurs députés ont appelé le gouvernement à prendre des mesures pour lutter contre le problème des chiens errants qui perdure au grand dam des Marocains.

Enfin un refuge pour les chiens errants à Casablanca

Face au problème des chiens et autres animaux errants dans la métropole et environs, la commune urbaine de Casablanca veut construire un refuge pour animaux à Mejjatia.

Chasse aux chiens errants à Rabat

Plusieurs chiens errants ont été tués à coups de fusil dans la commune de Sidi Yahya Zaer, près de Rabat, le 23 janvier dernier. Une association appelle le gouvernement à plus...

Un Belge veut éviter l’expulsion de ses chiots marocains

Alors que ses chiots sont menacés d’expulsion vers le Maroc ou d’être euthanasiés, un Belge se bat pour les garder avec lui à Ans. Il vient de déposer un recours en référé au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Salma Rachid sous le feu des critiques

Salma Rachid est la cible d’attaques sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes fustigent l’arrogance de la chanteuse de la pop marocaine.

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Achraf Hakimi fait des promesses aux Marocains

À quelques heures du départ de la sélection nationale du Qatar, l’international marocain Achraf Hakimi s’est adressé aux supporters marocains dont le soutien a été déterminant tout au long de la compétition.

Darija sur Wikipédia : un concours qui divise

La page Facebook Wikimedia Maroc a lancé un concours préconisant l’utilisation du dialecte marocain (darija) en lieu et place de l’arabe littéraire qui soulève de vives polémiques.

Les excuses de Meryame Kitir à ceux qu’elle aurait pu « blesser involontairement »

Après deux mois de silence, Meryame Kitir, ancienne ministre belge de la Coopération, s’est adressée dimanche à ses collègues et autres avec lesquels elle a collaboré durant son mandat au sein du gouvernement belge.

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...