La contrebande à Sebta et Melilla est finie

3 septembre 2020 - 20h30 - Espagne - Ecrit par : K.B

Le temps de la contrebande à Bab Sebta est semble-t-il révolu. Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a décidé de mettre fin au phénomène des "femmes-mulets", qui entachent au plus haut point l’image de la femme marocaine.

Lors d’une rencontre mardi avec la Commission en charge de promouvoir la représentation des femmes, Laftit a été formel. Pour le ministre, la sauvegarde de la dignité de la femme passe par l’éradication de ce phénomène qui porte gravement atteinte à l’image des Marocaines.

Pressé de mettre fin à ce trafic, qui entraîne de lourdes conséquences économiques et sociales, le ministre a souligné que le Maroc mettra tout en œuvre pour trouver des alternatives aux personnes lésées par la fermeture du point de passage de Sebta.

Pour Laftit, le roi Mohammed VI accorde une importance particulière à la participation de la femme dans la vie politique et électorale. Une sollicitude qui s’est traduite, selon lui, par un meilleur positionnement sur la scène politique et une forte présence dans les listes électorales.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ceuta (Sebta) - Abdelouafi Laftit - Contrebande

Aller plus loin

La frontière entre le Maroc et Sebta rouverte en janvier ?

La reprise de l’activité au point de frontière de Bab Sebta pourrait être effective à partir de mi-janvier 2021. Cette question ferait l’objet de débat à la prochaine réunion de...

Le Maroc a-t-il fermé définitivement Sebta et Melilla à la contrebande ?

Les points de passage de Sebta et Melilla auraient été fermés de manière définitive par les autorités marocaines, selon les informations relayées par des médias espagnols.

Le patronat de Melilla courtise le Maroc

La Confédération des Entreprises de Melilla (CEME) cherche à séduire les autorités marocaines afin d’obtenir d’elles la réouverture des frontières avec les enclaves. La...

Sebta-Melilla : vers la fin du commerce de la contrebande ?

Alors que le Maroc et l’Espagne sont à couteaux tirés au sujet d’une fin programmée du commerce de la contrebande de Sebta et de Melilla, les passeurs marocains, en l’occurrence...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Maroc : bonne nouvelle pour les amateurs de hammams

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a instruit les gouverneurs des régions et les préfets des préfectures et provinces du royaume pour que soit revue la décision de fermeture des hammams et des stations de lavage de voitures en fonction de...

Maroc : des plages plus sûres et plus propres cette année

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, s’active pour la protection et l’amélioration des plages dans le cadre de la préparation de la saison estivale 2024.

Au Maroc, certains fonctionnaires ont besoin d’une autorisation pour quitter le territoire

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté un démenti formel au sujet de l’existence de toute décision qui interdit à tous les fonctionnaires de quitter le territoire national s’ils ne présentent pas une autorisation dans les aéroports et...

Le racket des gardiens de voitures au Maroc dénoncé

Le groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) exprime son inquiétude face à ce qu’il qualifie de “harcèlement” et “racket” dont sont victimes les automobilistes par les auto-proclamés gardiens de voitures.

Le Maroc face au casse-tête des vendeurs ambulants

Malgré les actions mises en œuvre par les autorités marocaines, le phénomène de marchands ambulants, communément appelés "ferrachas", résiste au temps.

Les contrebandiers profitent de l’opération Marhaba (MRE)

L’opération Marhaba dédiée aux Marocains résidant à l’étranger est une opportunité pour certains commerçants qui n’hésitent pas à passer en contrebande des marchandises à caractère commercial ou prohibé.

Maroc : mise en garde contre les constructions illégales

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté des clarifications au sujet des démolitions dans les zones côtières.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.