Recherche

Le PJD ne veut pas de darija à l’école

© Copyright : DR

25 février 2015 - 12h11 - Maroc

Le parti du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, le PJD, ne veut pas entendre parler de la darija (arabe dialectal) à l’école. Il l’a fait entendre cette semaine dans un communiqué très virulent.

Pour le PJD, les propositions faites pour l’adoption de la darija en tant que langue d’enseignement « visent à acculer les deux langues nationales (l’arabe et l’amazighe), et ouvrir la voie à l’hégémonie linguistique étrangère ».

Longtemps réfractaire à la langue amazighe, le PJD a fait évoluer sa position depuis l’adoption de cette langue en tant que langue officielle dans la constitution de 2011 et appelle aujourd’hui au « développement de la langue amazighe pour qu’elle ait sa place dans le système éducatif ». Mais le parti est avant tout pour l’arabisation de l’école marocaine car la langue « n’est pas seulement un moyen de communication et d’acquisition des savoirs » mais aussi de « l’indépendance individuelle et collective ».

Cette réaction du PJD intervient quelques jours à peine après la sortie médiatique et les menaces du Chef du gouvernement. Le 14 février dernier, Abdelilah Benkirane avait menacé les défenseurs de la darija . « L’intégration de la darija dans les manuels scolaires est une ligne rouge à ne pas franchir », a prévenu Benkirane, accusant les instigateurs de cette proposition de chercher « à frapper de plein fouet notre identité ainsi que la langue arabe ».

Les esprits s’échauffent de toutes parts à l’approche de la remise du rapport définitif du Conseil supérieur de l’éducation au Roi Mohammed VI. Parmi les propositions qui ont filtré, on parle de l’abandon progressif de la langue française au profit de la langue anglaise. Cette proposition, même si elle n’a pas fait l’unanimité a, semble-t-il, déjà été validée et sera présente dans le rapport final.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact