Malgré la crise sanitaire, l’économie marocaine reste solide

19 septembre 2021 - 12h00 - Ecrit par : A.T

À l’instar de nombreux pays dans le monde, l’économie marocaine a été secouée par la pandémie du Covid-19. Malgré la reprise timide observée depuis quelques mois, du fait de la réussite de la campagne de vaccination, des difficultés persistent.

Dans sa récente note de conjoncture, BNP Paribas a établi un état des lieux global de l’économie marocaine au premier semestre de cette année.

Prenant en compte tous les paramètres, l’agence a rappelé que le royaume a connu une traversée du désert due essentiellement à l’effondrement de l’activité de son secteur touristique et la baisse de la demande européenne (environ 70 % des exportations).

Dans le détail, la note indique que le Maroc est l’un des pays de la région Afrique du Nord Moyen-Orient qui a le plus souffert des conséquences de la pandémie. La récession a atteint 6,3 % du PIB en 2020. Les chocs ont été multiples.

Fait aggravant, l’agriculture a également pâti de conditions climatiques défavorables. Contrairement aux précédents épisodes de récession en 2020, la chute de l’activité a donc été générale avec une contraction des PIB agricole et non agricole de respectivement 8,6 % et 6 %, précise la note.

Ce qui amené les agences S&P et Fitch à reléguer le Maroc dans la catégorie spéculative, et ce malgré une réaction des autorités au choc de la pandémie, relève-t-on.

A lire : L’économie marocaine se redresse

Toutefois, assure la note, les efforts pour contenir la pandémie portent leurs fruits. La circulation du virus est à nouveau basse après un pic en fin d’année 2020 et le Maroc s’est engagé très tôt dans sa campagne de vaccination.

Et d’ajouter que l’économie marocaine ne devrait pas retrouver son niveau pré-pandémie avant 2022. Au-delà des risques de court terme, la crise a aussi mis en lumière des fragilités structurelles qu’il faudra corriger.

Si l’annonce de plusieurs réformes va dans le bon sens, leur mise en application s’avère d’autant plus importante que l’État va devoir assainir ses finances publiques. À court terme, néanmoins, les marges de manœuvre budgétaires et monétaires restent confortables, conclut la note.

Tags : Crise économique - Ministère de l’Economie et des Finances - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Fitch revoit la croissance marocaine à la baisse en 2022

La croissance du PIB du Maroc devrait s’établir à 3,2 % en 2022, au lieu d’une prévision initiale de 3,4 %, selon le département recherche de l’agence de notation Fitch Solutions....

L’économie marocaine s’est redressée en 2021

L’économie marocaine a fait preuve, au cours de l’année écoulée, d’une vigueur exceptionnelle dans un contexte particulier lié à la crise sanitaire, grâce notamment aux mesures de...

De bonnes perspectives pour l’économie marocaine en 2021

Durement affectée par la crise sanitaire du Covid-19 en 2020, l’économie marocaine a de beaux jours devant elle en 2021, selon les prévisions de Bank Al-Maghrib. Toutefois, elle...

Forbes Moyen-Orient 2021 : le Maroc, 5ᵉ économie la plus performante d’Afrique

En dépit de la crise sanitaire, le Maroc est classé cette année à la cinquième place dans la liste des meilleures économies en Afrique. C’est ce qui ressort du classement Forbes...

Nous vous recommandons

Le détail de la situation économique du Maroc en 2020 (Rapport)

Le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, a présenté samedi au Roi Mohammed VI, le rapport annuel de la Banque Centrale sur la situation économique, monétaire et financière du royaume au titre de l’exercice 2020. L’année 2020 a été essentiellement...

MRE : Algésiras et Tarifa espèrent la tenue de l’Opération Marhaba 2022

Les ports d’Algésiras et de Tarifa, par lesquels passent la majorité des Marocains d’Europe pour rejoindre leur pays en été dans le cadre de l’Opération Marhaba, attendent avec impatience l’annonce de la reprise des liaisons maritimes avec le Maroc, après la...

Sahara : Washington réitère son soutien au Maroc

Antony Blinken, Secrétaire d’État américain, a assuré que les États-Unis ne reviendraient pas sur leur décision de reconnaître la marocanité du Sahara.

Un policier tué à Rabat, un autre dans état grave

Alors qu’il conduisait sous l’emprise de l’alcool sa voiture de luxe, un « oueld lefchouch » a percuté deux agents de police à Rabat. L’un est mort sur le coup tandis que l’autre a été admis à l’hôpital dans un état...

Au Maroc, le couvre-feu passe à 21h

Le gouvernement vient d’annoncer une série de mesures sanitaires restrictives, notamment un couvre-feu national de 21h à 5h, une interdiction de sortie ou d’entrée depuis Casablanca, Marrakech et Agadir. Ces mesures qui vont entrer en vigueur mardi 3 août...

Hakimi, Ziyech et En-Nesyri vus par Hervé Renard

Dans une interview accordée à SNRTnews, l’ancien sélectionneur des Lions de l’Atlas, s’est prononcé sur les performances tant en clubs qu’en équipe nationale d’Achraf Hakimi, Hakim Ziyech et Youssef En-Nesyri. Pour le technicien français, les trois joueurs...

Maroc : le pass vaccinal retiré en cas de refus de la 3ᵉ dose de vaccin

Le pass vaccinal sera retiré aux personnes éligibles qui n’ont pas reçu une troisième dose de vaccin six mois après une deuxième injection du vaccin anti-Covid-19.

Maroc : les écoles françaises publient le calendrier scolaire

Après le report au 1ᵉʳ octobre de l’année scolaire 2021-2022, le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France au Maroc, a dévoilé le calendrier scolaire, annonçant le retour aux 36 semaines de scolarité prévues par le Code de...

Le beau geste du roi Mohammed VI en faveur de la famille des FAR

Le roi Mohammed VI a fait un beau geste envers la famille des Forces armées royales (FAR). Il a donné son approbation pour un projet de décret portant exonération pour les ayants droit des martyrs de la nation, les mutilés lors des opérations militaires...

Espagne : blackout total sur le nombre de Marocains rapatriés

Le ministère de l’Intérieur espagnol a refusé de fournir toute information relative aux vols de rapatriement des Marocains des îles Canaries, notamment le nombre de personnes rapatriées, le coût des billets aller-retour vers Laâyoune ou encore le nombre de...