Élections générales au Maroc : les bureaux de vote ont ouvert

8 septembre 2021 - 11h30 - Maroc - Ecrit par : A.T

Les Marocains ont commencé à voter mercredi matin pour des élections générales. Les 18 millions d’électeurs appelés aux urnes élisent aussi, pour la première fois, les 395 députés de la Chambre des représentants et plus de 31 000 élus communaux et régionaux.

Les élections générales devraient déterminer l’avenir du parti islamiste du PJD, au pouvoir depuis une décennie. Longtemps cantonné dans l’opposition, le PJD, dirigé par le Premier ministre sortant Saad Eddine El Othmani, espère briguer un troisième mandat consécutif à la tête du gouvernement.

Ces élections, les troisièmes du genre depuis l’adoption de la Constitution de 2011, se passent dans des circonstances exceptionnelles marquées par la pandémie de nouveau coronavirus qui a impacté le déroulement de la campagne électorale. Ainsi, les partis ont été contraints de remplacer les meetings par le recours aux nouvelles technologies, via les réseaux sociaux, pour présenter leurs programmes électoraux.

Autres caractéristiques du scrutin du jour, le vote connaitra la participation de 3,002 millions de primo-électeurs soit 11,9 %. La population en âge de voter s’élève à près de 25,226 millions de Marocains contre 23,211 millions en 2016, ce qui représente 69,5 % de la population totale du Maroc, selon le Haut-commissariat au Plan (HCP).

A lire : Élections au Maroc : le vote se fera uniquement par la CIN

Ce scrutin se déroule aussi après la réforme du code électoral qui a changé la formule du quotient, supprimé le seuil électoral et élargi les cas d’incompatibilité dans le cumul des mandats.

Selon les statistiques officielles, le nombre de candidatures a atteint 1 704 pour les élections à la Chambre des représentants, 1 123 pour les conseils des régions, tandis que 157 569 candidatures ont été présentées pour les élections communales.

Les bureaux de vote ont ouvert à 08 h 00 locales (07 h 00 GMT) et fermeront à 19 h 00 (18 h 00 GMT). Les premières estimations sont attendues dans la soirée.

Sujets associés : Elections - Istiqlal - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Parti Authenticité et Modernité (PAM)

Aller plus loin

Élections au Maroc : Laftit satisfait du bon déroulement du scrutin

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit se dit satisfait du bon déroulement des élections du 8 septembre qui, selon lui, se sont déroulées dans les «  meilleures...

Maroc : les candidats aux élections placés sur écoute

Plusieurs candidats en lice pour les élections du 8 septembre ont été mis sur écoute par les commissions spéciales du Parquet général. Le but est de lutter contre la fraude...

Qui sont les MRE, candidats aux élections du 8 septembre ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ne pourront pas voter demain, mercredi, jour de la tenue des élections législatives. Toutefois, certains d’entre eux se présentent sous...

Maroc : les États-Unis saluent le succès des élections

Les États-Unis félicitent le Maroc pour le bon déroulement des élections et l’engagement continu au processus démocratique.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Au Maroc, les cafetiers accusés d’empoisonner leurs clients

Alors que les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) persistent, les propriétaires des cafés et restaurants pointent du doigt l’Office national de sécurité sanitaire des produits...

Pourquoi le PJD s’oppose-t-il à l’encradrement des dons ?

Le Parti de la justice et du développement (PJD) n’adhère pas au projet de loi relatif aux appels à la générosité publique et a choisi de s’abstenir lors de son adoption en commission à la première Chambre.

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...