Recherche

Contrat GME : l’Espagne était au courant depuis 3 ans de la décision de l’Algérie

© Copyright : DR

11 novembre 2021 - 22h40 - Monde - Par: A.T

L’Espagne à travers son plus grand groupe gazier Naturgy était au courant depuis 2018 de la décision du gouvernement algérien de rompre le contrat Gazoduc Maghreb-Europe avec le Maroc.

Selon spglobal.com, Naturgy était au courant depuis juillet 2018 que le contrat GME ne serait probablement pas reconduit. Cette décision finalement prise le 30 octobre dernier, continue de susciter des réactions, notamment en Espagne et en Europe.

Depuis, l’inquiétude règne en Espagne qui craint une incapacité de l’Algérie à lui fournir le gaz dans les délais. Malgré les assurances de l’Algérie, le non-renouvellement du contrat de transit de GME suscite toujours des inquiétudes en Europe compte tenu du marché actuel du gaz tendu et des prix élevés.

A lire  : Gazoduc : le Maroc et l’Espagne toujours à la recherche d’une solution

Jon Ganuza, responsable mondial du contrôle chez Naturgy, a déclaré le 10 novembre après que la société a publié son rapport sur les résultats du troisième trimestre que les discussions se poursuivent pour voir si le contrat relatif au pipeline pourrait être prolongé ». Selon la responsable, ce serait « bénéfique » pour toutes les parties et « créera de la valeur pour tous ».

Il a également affirmé qu’il restait en pourparlers avec le Maroc et l’Algérie pour obtenir une extension exceptionnelle du contrat du gazoduc Maghreb-Europe, qui relie l’Europe en passant par le Maroc.

Mots clés: Espagne , Algérie , Gaz

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact