États-Unis : nouveau plaidoyer en faveur du groupe marocain OCP

11 septembre 2022 - 16h20 - Economie - Ecrit par : S.A

Un membre du Congrès américain appelle à réduire ou à lever les droits imposés sur les importations aux États-Unis des engrais du groupe OCP. La prise d’une telle mesure soulagera les agriculteurs qui souffrent de la flambée des prix.

Randy Feenstra, membre du Congrès américain, plaide pour une réduction des droits de douane sur les exportations marocaines d’engrais vers les États-Unis. « Il doit y avoir un certain assouplissement à ce sujet », a-t-il dit à Brownfield Ag News. Selon lui, les agriculteurs américains ont du mal à s’approvisionner en engrais en raison de la hausse des prix. Depuis 2021, l’élu tire la sonnette d’alarme. « Certains de nos agriculteurs, qui ont pu garantir la disponibilité des engrais pour la prochaine saison de plantation, ont déclaré avoir des prix cotés jusqu’à six fois plus élevés que les prix de 2021 », avait-il affirmé face au comité de l’agriculture de la Chambre des États-Unis.

À lire : États-Unis : plaidoyer en faveur du groupe OCP

Avec la guerre russo-ukrainienne, le problème a empiré. « Ce qui se passe en Europe avec les prix des engrais et du gaz naturel, ces prix du gaz naturel sont incroyablement élevés, on s’inquiète beaucoup de savoir où vont les prix des engrais », a indiqué Randy Feenstra, soulignant la nécessité de réduire voire lever les droits imposés sur les importations aux États-Unis des engrais du groupe marocain OCP.

À lire :États-Unis : les agriculteurs dénoncent la surtaxation des engrais marocains

Avant lui, un groupe de 31 membres du Congrès américain avait adressé une correspondance au président américain Joe Biden pour lui demander d’user de son pouvoir pour renoncer aux droits sur les importations d’engrais que la Commission américaine du commerce international (ITC) a imposés sur les engrais du groupe OCP le 12 mars 2021 suite à son litige avec son concurrent local Mosaic.

Sujets associés : États-Unis - Agriculture - Prix - Office Chérifien des phosphates (OCP)

Aller plus loin

États-Unis : plaidoyer en faveur du groupe OCP

Des membres du Congrès américain appellent le président Joe Biden à lever les droits imposés sur les importations aux États-Unis des engrais du groupe OCP.

Engrais marocains : La bataille des droits de douane agite les Etats-Unis

Alors que le Tribunal de commerce international des États-Unis a ordonné le 19 septembre à la Commission américaine du commerce international (ITC) de réévaluer sa décision...

Le groupe marocain OCP s’empare d’une société espagnole

Le groupe marocain OCP a franchi de grands pas en matière de diversification dans les phosphates à travers la signature le 26 septembre d’un accord définitif en vertu duquel il...

Engrais phosphatés : le Groupe OCP conteste la décision américaine

La décision du Département américain du Commerce d’appliquer des droits compensateurs préliminaires de 23,46% sur les importations d’engrais phosphatés en provenance du Maroc,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le groupe OCP vise 100 % de couverture en énergie verte

Avec 86 % de couverture en énergie propre, l’Office chérifien des phosphates (OCP) espère couvrir totalement ses besoins d’ici 2028. C’est dans ce cadre que le groupe a lancé en juillet dernier un avis d’appel d’offres pour un projet solaire de 258 MW.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

L’OCP s’empare de 50% de l’espagnol GlobalFeed

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) confirme avoir réussi l’acquisition de 50 % du capital de la firme espagnole GlobalFeed. Cette transaction a été réalisée en partenariat avec l’entreprise d’engrais Fertinagro Biotech, également basée en Espagne.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.