La mère des enfants arrêtés en Espagne alors qu’ils partaient pour le djihad emprisonnée

2 avril 2015 - 13h55 - Espagne - Ecrit par : Bladi.net

La mère d’origine marocaine interpellée lundi en Espagne avec ses deux enfants mineurs et le père alors qu’ils préparaient leur départ en Syrie via le Maroc, a été incarcérée par le juge de l’Audience nationale Pablo Ruz. Le père a quant à lui été remis en liberté et les enfants ont été placés dans un centre fermé pour mineurs pour une durée de 6 mois.

Le juge de Badalona dans la région de Barcelone, qui les poursuit pour un délit d’appartenance à une bande terroriste, a considéré que la mère de famille était la responsable principale de la dérive extrémiste de ses enfants et de la préparation du voyage en Syrie via le Maroc pour faire le djihad.

Les passeports de toute la famille ont été confisqués et le père de famille non seulement devra se présenter au poste de police une fois par semaine, mais en plus a l’interdiction formelle de sortir du pays.

Les deux jumeaux eux ont été présentés au juge des mineurs et ont été placés dans un centre fermé pour mineurs et ne pourront pas entrer en contact avec leur mère. Cette disposition permettra, selon le juge, de les protéger de leur entourage immédiat.

Les quatre membres de cette famille originaire du nord du Maroc ont été interpellés lundi, alors que leurs enfants étaient sur le point de prendre un avion pour le Maroc, juste avant leur départ en Syrie. Ces derniers, avaient il y a quelques mois abandonné l’école et avaient intégré une école coranique de Tétouan.

Le grand frère était parti il y a deux ans en Syrie où il a intégré un groupe terroriste proche de l’Etat islamique. Selon les autorités espagnoles, il a été tué au combat l’année dernière.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Barcelone - Terrorisme - Droits et Justice - Tétouan - Etat islamique - Daech

Aller plus loin

Une famille marocaine arrêtée en Espagne juste avant son départ en Syrie

La Garde civile espagnole a interpellé cette nuit à Badalona, dans le nord du pays, un couple de Marocains et leurs deux fils encore mineurs qui s’apprêtaient à partir faire le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Coup de filet au Maroc contre une cellule terroriste planifiant des attaques

Cinq individus, âgés entre 22 et 46 ans, soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste Daesh et de préparer des attentats contre des installations vitales et des institutions sécuritaires, ont été arrêtés par les forces de sécurité marocaines.

Corruption : des élus locaux pris la main dans le sac

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, tente d’en finir avec la corruption et la dilapidation de deniers publics. Dans son viseur, une trentaine de présidents de commune et de grand élus dont il a transféré les dossiers devant l’agent judiciaire...

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.