Des femmes marocaines dénoncent l’État auprès des Nations Unies

4 mars 2021 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Se disant victimes d’intimidation et de diffamation de la part des médias proche de l’État, des militantes du mouvement Khmissa ont adressé une lettre de doléances à ONU Femmes, organe des Nations Unies chargé de la lutte contre la violence envers les femmes.

Le mouvement a tenu à dénoncer les agissements de certains sites proches de l’État marocain envers les militantes associatives et politiques et les journalistes. Celles-ci seraient victimes de diffamation et d’intimidation durant leur activité.

Dans un communiqué datant du 2 mars, le mouvement khmissa a affirmé qu’alors que «  la majorité des organisations des droits de l’Homme mènent une campagne internationale pour lutter contre la violence envers les femmes, et inciter les nations à prendre des mesures dissuasives, les femmes marocaines font face à une forme ignoble de violence, celle de l’atteinte à leur vie privée et à leur réputation ».

À en croire les militantes du mouvement Khmissa, l’État marocain serait le principal instigateur de ces actes. Celui-ci « utilise des médias pour lancer des campagnes diffamatoires contre les militantes associatives et politiques, afin de les tuer de manière symbolique et de minimiser leur influence sur la scène publique ».

« La violence psychologique et symbolique est tout aussi dangereuse que celle matérielle », a souligné le mouvement, précisant que « les militantes politiques et des droits de l’Homme, ainsi qu’un bon nombre de journalistes sont soumises à un chantage ignoble à travers la publication de données erronées sur leur vie privée et intime. Même leurs familles et proches ne sont pas épargnés ».

Pour appuyer leur requête, plusieurs extraits et modèles d’articles diffamatoires ont été soumis à l’organisation des Nations Unies, accompagnés d’une liste exhaustive des femmes victimes de ces agissements ainsi que des témoignages des organisations marocaines des droits de l’Homme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - ONU - Femme marocaine

Aller plus loin

Asma Lamrabet plaide pour une lecture réformiste et féministe de l’islam

L’écrivaine marocaine Asma Lamrabet a déclaré jeudi, au cours d’un séminaire organisé en visioconférence à l’occasion de la journée internationale de la femme, que...

Une première au Maroc : prison ferme pour violences psychologiques

Une première dans les annales de la justice marocaine. En application de la loi relative à la violence contre les femmes, un homme a été condamné par le tribunal de première...

M’diq-Fnideq : les femmes en situation difficile ont reçu leurs chèques de soutien

Le 4ᵉ groupe des bénéficiaires du programme de soutien des femmes en situation difficile ont reçu, jeudi à Fnideq, leurs chèques, en vue de financer leurs projets. C’est dans le...

Le CNDH en campagne contre les violences faites aux femmes et aux filles

Dans le cadre de la «  Campagne mondiale des seize jours d’activisme contre la violence sexiste  », le conseil national des droits de l’homme (CNDH) au Maroc, a lancé le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.