Fermeture d’écoles : le collectif des parents traîne le gouvernement en justice pour « abus de pouvoir »

19 septembre 2020 - 15h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

La décision du gouvernement de fermer toutes les écoles de Casablanca et celles des zones à risques dans les autres régions, n’est pas du gout du Collectif des Parents en colère. Les membres de ce collectif estiment que la décision ne tient pas compte des réalités actuelles.

Le collectif va plus loin et lance un recours en justice contre l’exécutif pour « abus de pouvoir ». Au micro de 2M.ma, Leila Benjelloun, attachée de presse du collectif explique que la décision q été soudaine et n’a pas tenu compte de l’impact sur les élèves, les enseignants et les parents d’élèves.« Les enfants sont livrés à eux-mêmes aujourd’hui et cette décision ne les empêche pas de sortir, ils sont tout le temps dans la rue qui est également un lieu de propagation du virus », a-t-elle ajouté.

De la réflexion du collectif, le gouvernement aurait pu miser sur le respect rigoureux des mesures préventives et des gestes barrières et épargner aux élèves et à leurs parents les désagréments causés par cette décision.« Les conséquences de cette décision sur nos enfants, sur nos activités professionnelles et sur l’avenir de notre pays seront irréparables », prévient le collectif dans la lettre ouverte adressée au Ministre de tutelle.

Les membres disent ne plus approuver l’enseignement à distance qui a montré ses limites malgré l’implication des familles et du corps enseignant, précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Ministère de l’Education nationale - Plainte - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

Fermeture des crèches à Rabat : parents et directeurs en colère

Après toutes les écoles publiques, privées et missions étrangères dans tous les arrondissements de Casablanca, les autorités ont décidé de fermer les crèches, à la grande...

Maroc : un parti politique veut le report de la rentrée scolaire

Face à la recrudescence des nouvelles contaminations, le Bureau politique du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a exigé le report de la rentrée scolaire de quatre semaines.

Coronavirus au Maroc : voici le nombre de contamination dans les écoles

Le ministre de l’Éducation nationale, Saaïd Amzazi, a déclaré que depuis le début de l’année scolaire, près de 1 400 élèves ont été testés positifs au Coronavirus. Il a fait...

Au Maroc, les parents préfèrent un report de la rentrée scolaire

Une majorité de Marocains préfère reporter la rentrée jusqu’au 4 janvier 2021. C’est le résultat d’un sondage organisé par l’Union des parents et des tuteurs d’élèves des...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...