Recherche

Grosse amende pour une filiale de Maroc Telecom au Togo

© Copyright : DR

23 mai 2021 - 22h00 - Economie - Par: J.K

Près de 10 millions de dirhams, c’est l’amende infligée à Moov Africa Togo, suite à une procédure ouverte en octobre 2020 à son encontre par l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP). La filiale de Maroc Télécom est accusée d’avoir manqué à ses obligations.

« Manquements graves et durables à son obligation de fourniture permanente et continue de ses réseaux et services de communications électroniques », voilà le grief porté contre l’opérateur de téléphonie mobile, fait part Togo First, citant une source proche de l’opérateur. Selon Michel Yaovi Galley, le directeur général de l’institution de régulation, diverses perturbations ont été constatées sur les réseaux de l’opérateur pendant les mois de juin à septembre 2020 et de Mars à avril 2021, le fondant à requérir à l’encontre de Moov Africa Togo une sanction exemplaire.

Ces perturbations sont dues aux coupures prolongées de l’électricité par la CEET, aux sectionnements de leurs câbles par Togo Télécom et les entreprises en charge de travaux publics, se sont défendus les représentants de Moov Africa Togo, conduits par le directeur général Abdellah Tabhiret. Faisant preuve de la bonne foi de sa société, celui-ci a fait part des 113 milliards FCFA investis par Moov Africa Togo dans l’amélioration de la qualité du service. Autant dire que les fautes imputées à l’opérateur sont « des facteurs exogènes ». Un argument insuffisant et qui n’a pu convaincre le juge d’absoudre Moov Africa Togo.

Mots clés: Droits et Justice , Télécoms , Togo , Amendes

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact