Hakim Ziyech quitte l’équipe du Maroc

8 février 2022 - 21h20 - Ecrit par : A.S

L’international marocain Hakim Ziyech a décidé de tourner le dos à la sélection marocaine de football. Actuellement aux Emirats arabes unis pour participer à la coupe du monde des clubs, le milieu de terrain de Chelsea a confié à la chaîne Abu Dhabi Sport que sa décision est irrévocable.

Le différend qui oppose Ziyech au coach Vahid vient de prendre une allure qui n’était certainement pas envisagée. Le joueur marocain a décidé de clore à son niveau le dossier Maroc. Une décision à laquelle il précise avoir mûrement réfléchi. « Honnêtement, je les comprends. Mais, je ne retournerai pas en équipe nationale. Oui, c’est ma décision finale », a-t-il lancé sur un ton ferme, mais avec une certaine tristesse.

À lire : Halilhodzic en colère contre Ziyech ?

Le désaccord entre le joueur et Vahid Halilhodzic a commencé il y a quelques mois. Le coach a accusé Ziyech de minimiser l’équipe nationale, de ne pas lui donner l’importance et le respect mérités. C’était avant le match qui devrait se jouer à Conakry et comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde. Malgré les nombreuses médiations et les interventions des joueurs, Hakim Ziyech a été définitivement écarté par le coach. Il a même déclaré que le dossier était clos à son niveau et que s’il devait revenir en sélection, il s’en irait.

À lire : Hakim Ziyech répond à Vahid Halilhodzic

La décision de Ziyech intervient quelques jours après la participation du Maroc à la Coupe d’Afrique des nations. Il aurait voulu y participer pour se remettre de la CAN ratée en 2019. Mais le non règlement du conflit qui l’oppose au coach n’a pu lui permettre d’y participer. Vahid Halilhodzic s’était même félicité des résultats du Maroc à la CAN sans Ziyech. A la conférence de presse tenue après l’élimination du Maroc, le coach a encore soutenu que pour lui, le dossier Ziyech appartient au passé.

À lire : CAN 2022 : les vraies raisons de l’absence de Hakim Ziyech

Le joueur a décidé de s’en tenir à la décision du coach de ne plus le convoquer. « C’est la décision qu’il a prise et on doit la respecter ». Hakim Ziyech s’est finalement décidé à clore le dossier. Même s’il insiste que sa décision est irrévocable, le milieu de terrain de Chelsea s’est dit triste pour les supporters marocains qui espéraient le revoir porter le maillot de l’équipe nationale. « Je les comprends. Je suis désolé pour eux. C’est la situation actuelle ».

À lire : Vahid Halilhodzic toujours en colère contre Hakim Ziyech

Selon certains experts, cette bombe lancée par Hakim Ziyech risque de précipiter le départ du coach, lui qui est sur la sellette depuis l’élimination du Maroc par l’Égypte en quart de finale de la Coupe d’Afrique. La Fédération royale marocaine de football acceptera-t-elle de perdre un joueur comme Hakim Ziyech ou tentera-t-elle tout pour que la paix revienne chez les Lions ? Les jours à venir pourront éclairer davantage.

Tags : Lions de l’Atlas - Hakim Ziyech - Vahid Halilhodzic - Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF)

Aller plus loin

CAN 2022 : les vraies raisons de l’absence de Hakim Ziyech

Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) s’est expliqué sur les raisons de l’absence de l’international marocain Hakim Ziyech de la liste des...

Ziyech est pour le Maroc ce qu’est Messi pour l’Argentine, selon Benatia

La décision de l’international marocain Hakim Ziyech de quitter l’équipe nationale de football continue de susciter des réactions. La dernière en date est celle de l’ancien...

La CAN ratée d’Hakim Ziyech

Attendu comme le sauveur, après une très bonne année au sein de l’équipe de l’ "Ajax" d’Amsterdam, Hakim Ziyech n’a pas convaincu, durant cette Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Une...

Hakim Ziyech répond à Vahid Halilhodzic

Depuis quelques mois, Hakim Ziyech est indésirable en sélection nationale, en raison de «  son manque d’implication lors des derniers rassemblements  ». Le joueur marocain qui...

Nous vous recommandons

Sahara : le Maroc veut tourner définitivement le page

Le Maroc ne veut plus s’éterniser sur la crise au Sahara. Une fois encore, le royaume dit être à la recherche d’une solution pacifique, tout en réclamant ses «  droits légitimes  » sur ce territoire contesté.

De nouveaux vols entre les villes du nord du Maroc

Dans le cadre du renforcement de la connectivité aérienne interne, le conseil régional du Nord a obtenu des compagnies aériennes, la reprise imminente de plusieurs lignes, pour booster le tourisme en berne dans la...

Relâchement des gestes barrières : la police va sanctionner plus sévèrement

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, appelle à la vigilance et au respect des mesures barrières contre la propagation du Covid-19. Cet appel survient après celui lancé par son homologue de la Santé contre « une probable rechute épidémiologique »...

La France cherche à durcir les transferts d’argent des MRE

Le Maroc se prépare progressivement à affronter toute éventualité liée à la menace de durcissement des règles de transferts des MRE, brandie par certains pays de l’Europe, notamment la France.

L’Espagne menace une société marocaine

Le ministère espagnol des Affaires étrangères a adressé la semaine dernière une lettre à l’ambassade du Maroc en Espagne pour protester contre l’installation d’une ferme piscicole près des îles Zaffarines.

Tanger : un policier arrêté pour trafic international de drogue

Encore un policier sur lequel pèse de lourds soupçons dans une affaire où escroquerie et trafic de drogue s’entremêlent. Le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger a diligenté, mardi, une enquête judiciaire pour situer les responsabilités de...

Le Maroc ne subventionnera pas le carburant

Le gouvernement marocain n’a pas la capacité de subventionner le prix des carburants. C’est la réponse qu’a fournie ce lundi, Nadia Fettah Alaoui, aux députés devant leur insistance à connaître les nouvelles mesures que compte mettre en place les autorités...

« Le Messi du haschich » aurait quitté sa cachette à Tanger

Le célèbre trafiquant de haschich, Abdellah El Haj, dit le « Messi du haschich », aurait quitté sa résidence à Tanger où il s’est réfugié depuis 2019, après le démantèlement en partie de son réseau en Espagne.

Le roi Mohammed VI offre un iftar en l’honneur de Pedro Sanchez (vidéo)

En visite au Maroc sur invitation du roi Mohammed VI, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a participé à un iftar offert en son honneur par le Souverain.

Espagne : des policiers poursuivis pour trafic de haschich marocain

Trois agents de la Garde civile ont été arrêtés et poursuivis pour corruption et complicité avec un réseau de trafic de haschich du Maroc vers l’Espagne. Les mis en cause ont perçu 7 500 euros chacun pour ne pas intercepter un bateau transportant 750 kilos de...