La hausse des prix des carburants au Maroc pourrait profiter à Melilla

16 avril 2022 - 16h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La réouverture annoncée de la frontière avec le Maroc présente de bonnes perspectives pour Melilla dont les stations-service pourraient tirer profit de l’augmentation des prix des carburants à la pompe et du risque de pénurie dans le royaume.

La situation qui prévaut actuellement au Maroc, avec les prix en hausse des carburants à la pompe, pourrait être bénéfique pour les stations-service de Melilla vers lesquelles vont certainement se ruer de nombreux Marocains pour faire le plein de leurs véhicules dès la réouverture de la frontière, croit savoir El Faro de Melilla.

Alors que la tendance est à la baisse en Espagne, la situation ne semble pas s’améliorer au Maroc. Selon Leila Benali, la ministre marocaine de la Transition énergétique, le Maroc ne pourra tenir que pendant 26 jours en cas de pénurie, avec sa réserve de sécurité de diesel de 437 000 tonnes. La réserve d’essence, de 83 000 tonnes, devrait suffire pour 43 jours et celles de kérosène et de gaz butane pendant 34 et 26 jours respectivement, a indiqué mercredi la ministre, lors d’une présentation devant la commission Infrastructures, énergie, mines et environnement de la Chambre des représentants.

À lire : Maroc : pourquoi les prix du carburant vont-ils encore s’envoler ?

Une fois ces délais épuisés, les stations-service marocaines pourraient manquer de carburant, préviennent certaines sources qui rappellent que le stock minimum de sécurité exigé par la loi devrait permettre de tenir pendant 60 jours. Selon un expert, maintenir les réserves à un tel niveau nécessite de lourds investissements que les entreprises ne sont pas prêtes à engager, estimant que cela devrait relever de la responsabilité de l’État. Elles préfèrent donc fonctionner en flux tendus, avec le risque de rupture d’approvisionnement en raison d’éventuels retards de livraison.

À lire : Hausse des prix du carburant au Maroc : des propositions pour une sortie de crise

La hausse des prix des carburants au Maroc pèse depuis des mois sur le pouvoir d’achat des Marocains. Pendant un certain temps, les distributeurs se sont entendus pour ajuster les prix simultanément, une fois toutes les deux semaines. Mais cette réalité n’a pu être maintenue en raison de l’influence de la volatilité des marchés. Le gouvernement veut mobiliser deux milliards de dirhams afin d’augmenter la capacité des réserves pétrolières, a annoncé la ministre, ajoutant qu’un Conseil de sécurité énergétique sera également créé pour mieux faire face à la situation.

Sujets associés : Melilla - Espagne - Energie

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : pourquoi les prix du carburant vont-ils encore s’envoler ?

La hausse du cours du pétrole conjuguée à celle de la parité dollar/ dirham pourrait entraîner une flambée continue des prix du carburant à la pompe. Une tendance qui devrait se...

Maroc : nouvelle flambée des prix des carburants

Au Maroc, les prix des différents carburants à la pompe ont flambé vendredi 4 février 2022. Cette tendance à la hausse devrait se poursuivre dans les prochaines semaines à cause de...

Carburants au Maroc : les prix repartent à la hausse

En baisse depuis quelques semaines, les prix à la pompe repartent à la hausse et se rapprochent des 15 DH le litre.

Maroc : une proposition de loi pour réguler les prix des carburants

La Confédération démocratique du travail (CDT) vient de déposer à la Chambre des conseillers une proposition de loi relative à la régulation des prix des carburants au...

Nous vous recommandons

Melilla

Vers la réouverture des frontières de Sebta et Melilla

Les gouvernements autonomes de Sebta et Melilla envisagent de mettre en place un nouveau protocole, assorti de garanties, qui permettra la réouverture progressive des frontières avec le Maroc.

Melilla : De Castro souhaite une reprise de la coopération avec le Maroc en 2022

Le président de Melilla, Eduardo de Castro, espère une réouverture de la frontière et une reprise des relations avec le Maroc dès l’année prochaine.

Le Maroc veut « annexer » Ceuta et Melilla

La plupart des mesures prises par le Maroc ces dernières années contre l’Espagne, visent en réalité Ceuta et Melilla. Selon certains experts espagnols, le royaume serait en train de déployer une stratégie hybride pour asseoir définitivement sa souveraineté...

Douane de Melilla : le Parti populaire demande à faire pression sur le Maroc

Le coordinateur général du Parti populaire (PP), Elías Bendodo, a demandé au président du gouvernement, Pedro Sanchez, de faire tout ce qui est possible avec le Maroc pour que les douanes commerciales de Melilla, fermées unilatéralement par le royaume...

« Ceuta et Melilla sont l’Espagne, point final », répond Pedro Sanchez au Maroc

Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a clarifié la position de son pays concernant les villes de Sebta et Melilla, affirmant, jeudi, devant le Congrès que ces deux territoires appartiennent définitivement à...

Espagne

Arrestations massives de migrants subsahariens au Maroc

L’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH), a dénoncé samedi les arrestations massives de migrants subsahariens au Maroc, près des frontières de Ceuta et Melilla.

Affaire Ghali : la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne risque de perdurer

Santiago Pedraz Gomez, juge d’instruction près de l’Audience nationale espagnole chargé du dossier du leader du Polisario a refusé de diriger des mesures conservatoires contre Brahim Ghali. La crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne va certainement...

Des militaires espagnols craignent la cession de plusieurs îlots au Maroc

Les militaires espagnols déployés à Ceuta et Melilla, et ceux qui ont servi dans les garnisons du rocher d’Al Hoceïma et dans les îles Chaffarines, craignent que le gouvernement de Pedro Sanchez, dans sa dynamique d’apaisement des tensions avec le Maroc, ne...

Ceuta : trois Marocains, candidats à l’immigration clandestine, arrêtés

La garde civile de Ceuta a arrêté une personne pour avoir tenté de faire entrer illégalement trois immigrants clandestins de nationalité marocaine.

Les Marocains représentent 11,5% des immigrés irréguliers en Catalogne

En 2020, 11,5 % des migrants en situation irrégulière en Catalogne sont des ressortissants marocains. Ceux-ci représentent également le plus important effectif des immigrés chômeurs. C’est ce que révèle un rapport du Centre d’information pour les travailleurs...

Energie

Maroc : la facture énergétique en baisse de 34,6% en 2020

La facture énergétique du Maroc a considérablement chuté en 2020. C’est ce qui ressort du rapport annuel sur le commerce extérieur au titre de l’exercice 2020, réalisé par l’Office des changes.

Le Maroc, premier dans la région MENA pour un avenir sans carbonne

Dans le classement de l’indice Green Future du MIT Technology Review Insights 2021, le Maroc occupe la 26ᵉ position au plan mondial et première dans la région Mena.

La chute du prix du pétrole, une aubaine pour le Maroc

À l’heure actuelle, où le prix du pétrole connaît une forte chute, le Maroc pourrait en profiter pour alléger sa facture énergétique. C’est du moins ce qu’indique Mariam Cherqaoui, universitaire et experte en économie, finance et...

Projet de lois de finances 2022 : voici les secteurs prioritaires

Le projet de lois de finances 2022 (PLF 2022) se base principalement sur la poursuite des actions déjà engagées. Bien que la crise sanitaire ait bouleversé et secoué les finances publiques, la réalisation des objectifs demeure une...

Le Maroc parmi les pays à fort potentiel éolien au monde

Le Maroc fait partie des pays disposant d’un potentiel énorme pour développer l’énergie éolienne dans le monde au cours de la prochaine décennie, selon un nouveau rapport du Global Wind Energy Council...