Maroc : des restaurants et hôtels fermés

2 août 2021 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Sur ordre de la wilaya de la région de Marrakech-Safi, un hôtel a été fermé pour avoir organisé une pool-party, 12 restaurants ont connu le même sort à Agadir. Ces établissements ont foulé aux pieds les mesures sanitaires édictées afin de freiner la propagation du Covid-19 dans le royaume.

Les éléments de la gendarmerie de Marrakech ont ouvert une enquête judiciaire, sous la supervision du parquet général, à l’encontre des responsables d’un hôtel qui avait organisé un événement au bord d’une piscine, rapporte Assabah. Avant l’ouverture de l’enquête, la wilaya de la région de Marrakech-Safi a ordonné la fermeture de cet établissement hôtelier. Cette décision fait suite à la diffusion sur plusieurs sites électroniques et réseaux sociaux de photos documentant le déroulement d’une fête musicale au sein d’un établissement hôtelier relevant du ressort territorial de la préfecture de la province d’Al Haouz.

À lire : Les autorités font fermer un hôtel à Marrakech

Dans un communiqué, la région Marrakech-Safi a fait savoir que les services préfectoraux ont entamé des investigations à ce sujet, en coordination avec leurs homologues de la préfecture d’Al Haouz et de la gendarmerie royale. Dans ce cadre, une commission mixte s’est rendue vendredi (dernier) à l’établissement concerné pour mener une enquête administrative, qui a révélé que l’unité hôtelière a organisé une activité de divertissement, le 29 juillet 2021, dans l’espace de la piscine principale de la structure, et ce, en violation flagrante des mesures annoncées par les autorités publiques dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire pour faire face à la propagation du coronavirus, précise la même source. La suite ? Fermeture de l’établissement en question puis ouverture d’une enquête judiciaire.

À Agadir, les autorités locales ont fait fermer 12 restaurants pour non-respect des mesures de prévention contre la propagation du Covid-19 à la suite d’une vaste surveillance effectuée par les commissions compétentes de lutte.

Sujets associés : Marrakech - Agadir - Hôtellerie - Restauration - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

Restauration : les professionnels réclament une feuille de route

Le secteur des métiers de la bouche reprend progressivement au Maroc, après des mois de cessation du fait de la crise sanitaire. Mais le bilan reste mitigé, poussant les...

Les autorités font fermer un hôtel à Marrakech

À Marrakech, les autorités locales ont procédé à la fermeture d’un hôtel pour violation des mesures sanitaires édictées afin de freiner la propagation du Covid-19 dans le...

Plus de 100 restaurants fermés à Casablanca

L’opération «  Mains propres  » menée par les services de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) vient d’épingler quatre autres contrevenants aux dispositions de...

Fermeture de plusieurs restaurants dans le Nord du Maroc

Lors des opérations de contrôle, les autorités locales et les services municipaux d’hygiène ont procédé à la fermeture de plusieurs restaurants dans le Nord du Maroc.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le «  All Inclusive  » séduit les Marocains

Les hôtels marocains semblent avoir trouvé la formule adéquate pour attirer plus de vacanciers, en leur proposant un concept qui leur permet de profiter pleinement des vacances sans se préoccuper du reste.

La contestation monte contre Booking au Maroc

Les opérateurs du secteur de l’hôtellerie au Maroc ont dénoncé, dans une lettre adressée au ministère du Tourisme, le monopole de la plateforme Booking, appelant à des actions urgentes de l’autorité pour mettre fin à ces abus.

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Maroc : ces cafetiers, ces profiteurs !

Bon nombre de Marocains sont mécontents des propriétaires de cafés qui pratiquent des tarifs exorbitants des boissons, et plutôt de la « place » pendant les matchs de l’équipe nationale marocaine à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Côte d’Ivoire 2024).

Soufiane Hamaini veut construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla

L’ex-champion du monde de Kitesurf, Soufiane Hamaini, projette de construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla. Dénommé Waimae Bay (du nom d’une célèbre plage de surf à Tahiti), ce complexe devrait être inauguré en 2023.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : le cri d’alarme des cafetiers et restaurateurs

Les propriétaires de cafés et de restaurants au Maroc alertent de nouveau sur leur situation. Ils appellent les autorités à sauver leur secteur sérieusement mis à rude épreuve.

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...