Justice pour Sanae : la Cour d’appel de Rabat durcit les peines des agresseurs

14 avril 2023 - 19h50 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les trois accusés du viol de la petite Sanae qui avait 11 ans au moment des faits ont vu leurs peines alourdies par la Cour d’appel de Rabat. Une satisfaction pour la société civile qui avait crié à l’indignation suite au verdict rendu en première instance.

La cour d’appel de Rabat a, dans la nuit de jeudi à vendredi, prononcé de lourdes peines à l’encontre des trois agresseurs âgés de 25, 32 et 37 ans de Sanae, aujourd’hui âgée de 12 ans et mère d’un enfant. Le principal accusé, Abdelouahed Ragragui, qui avait été condamné à deux ans de prison ferme le 20 mars dernier par le tribunal de première instance de Rabat, a écopé de 20 ans de prison assortie de 60 000 dirhams de dommages-intérêts. Ses deux co-accusés initialement condamnés à 18 mois de prison ferme ont écopé, eux, de 10 ans de prison et de 40 000 dirhams de dommages-intérêts pour « détournement de mineure » et « attentat à la pudeur sur mineure avec violence ». Les trois accusés disposent de 10 jours pour faire appel.

À lire : Maroc : nouveau rebondissement dans l’affaire dite viol de la fillette de 11 ans

« Nous sommes satisfaits du verdict qui a rendu justice à la victime. Ceci dit, nous n’avons pas compris pourquoi deux accusés ont écopé de 10 ans chacun seulement », a déclaré l’avocat de la victime, Abdelfattah Zahrach à la sortie du tribunal. Il n’exclut pas un pourvoi en cassation « après concertation avec la famille ».

À lire : La fille qui ne joue plus : les violeurs presque impunis au Maroc

Les faits se sont déroulés dans un douar près de Tifelt, où réside la victime. Trois hommes de son voisinage, âgés de 25, 32 et 37 ans l’avait violée à plusieurs reprises en absence de ses parents. Suite à ce viol, elle est tombée enceinte. 

Sujets associés : Droits et Justice - Rabat - Prison

Aller plus loin

Un suspect arrêté après l’enlèvement d’une fillette à Kénitra

La police judiciaire de Kénitra en coordination avec la gendarmerie royale a arrêté la personne soupçonnée d’avoir participé à l’enlèvement d’une fillette de cinq ans retrouvée...

Peine réduite en appel pour le frère d’un conseiller du roi Mohammed VI

À Rabat, Karim, frère du conseiller royal Yassir Zenagui, condamné en première instance à trois ans de prison en octobre 2021 pour escroquerie et abus de confiance, a vu sa...

Maroc : nouveau rebondissement dans l’affaire dite viol de la fillette de 11 ans

Les trois accusés du viol d’une fillette de 11 ans condamnés à deux ans de prison ferme devront être bientôt jugées en appel. Le verdict rendu par le tribunal de Rabat est jugé...

Affaire de viol sur mineur à Tiflet : le procès des trois accusés reporté au 13 avril

Le procès en appel des trois individus accusés d’avoir violé une enfant de 11 ans à Tiflet, qui devait se tenir jeudi, a été renvoyé au jeudi 13 avril suite à la demande...

Ces articles devraient vous intéresser :

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.