Pas de liaison maritime possible entre Marina Smir et Algésiras

11 septembre 2022 - 12h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le ministère marocain des Transports et de la logistique a déclaré que le port Marina Smir (Fnideq) ne répond pas aux normes techniques pour établir une liaison maritime directe avec les ports espagnols d’Algésiras et de Malaga.

Le port de Marina Smir (Fnideq), près de Sebta, n’a pas les caractéristiques techniques pour établir une ligne maritime directe avec Algésiras et Malaga, a précisé le ministère dans sa réponse à la question posée à ce sujet par le parlementaire Hamid Al Daraq qui soutient que ce port dispose de toutes « les caractéristiques requises pour promouvoir le tourisme et l’économie ».

À lire : Bientôt une ligne maritime entre les îles Canaries et le Maroc ?

Dans sa réponse à laquelle El Faro de Ceuta a eu accès, le ministère marocain a ajouté que ce port « contribue déjà de manière significative à augmenter l’attractivité touristique et l’investissement dans la région du nord », mais n’est toujours pas en mesure de recevoir et d’amarrer les navires commerciaux, ceci malgré les travaux d’expansion réalisés en 2009.

À lire : La ligne maritime Fuerteventura-Tarfaya bientôt relancée ?

Mais, rappelle-t-il, des liaisons maritimes de passagers et de marchandises existent entre les ports de Tanger-Méditerranée et Tanger-Médina et les ports européens, y compris les ports espagnols. De son côté, le parlementaire insiste sur la nécessité d’établir une ligne maritime entre Marina Smir (Fnideq) et les ports espagnols d’Algésiras et Malaga afin d’attirer davantage de touristes et d’investisseurs dans la région et de faciliter, d’une manière générale, le transit des voyageurs.

Sujets associés : Algésiras - Malaga - Fnideq - Portuaire - Liaison maritime

Aller plus loin

Bientôt une ligne maritime entre les îles Canaries et le Maroc ?

Le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a souligné mercredi les avantages pour les îles Canaries de la reprise des relations avec le Maroc, notamment la...

La ligne maritime Fuerteventura-Tarfaya bientôt relancée ?

Le président des îles Canaries, Ángel Víctor Torres, a annoncé mercredi qu’il effectuera après la saison estivale une visite au Maroc, accompagné d’hommes d’affaires et...

Ligne Algésiras-Tanger : l’Espagne a perdu 200 millions d’euros en deux ans

Au moins 200 millions d’euros ont été perdus par le port d’Algésiras durant les deux ans d’inactivité avec les ports de Tanger, ont reconnu les autorités portuaires de la ville.

Marhaba 2022 : le port de Malaga monte en puissance

La sous-délégation du gouvernement à Malaga et l’autorité portuaire ont annoncé qu’un mouvement de 2 900 Marocains d’Europe (MRE) et 627 véhicules a été enregistré au port de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tanger Med se dote d’un ambitieux plan d’expansion

Tanger Med ambitionne de changer de dimension. Le hub logistique mondial prévoit d’investir près de 7 milliards de dirhams notamment pour l’extension de la capacité de son terminal passagers et camions et la modernisation de sa zone d’importations.

Crise en Mer Rouge : Le Maroc en position de force grâce à Tanger Med ?

Avec le port de Tanger Med, le Maroc devrait tirer profit de la crise sécuritaire en mer Rouge, qui a réduit de près de moitié le trafic du canal de Suez, portant de graves préjudices aux ports européens.

Les plus grands ports du monde se retrouvent à Tanger Med

Les dirigeants des plus grands ports du monde sont depuis mercredi à Tanger Med pour une réunion de travail de deux jours en vue de consolider les relations entre les plus grands hubs portuaires.

Affluence record de MRE dans les ports espagnols

Plus de 634 606 Marocains d’Europe et 153 934 véhicules ont déjà traversé les cinq ports espagnols retenus pour l’Opération Marhaba 2022, ce qui représente une augmentation de 34,2 % pour les MRE et de 47 % pour les véhicules par rapport à la dernière...

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.