Cette année, des mariages beaucoup plus chers au Maroc

26 juin 2021 - 18h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Éviter une nouvelle année blanche. C’est l’objectif porté par les professionnels du secteur événementiel, visiblement heureux de l’assouplissement des restrictions liées au covid et de l’ouverture des frontières, par conséquent, de la reprise des cérémonies de mariage. Mais, cela ne passe pas sans contraintes.

Tout le monde le sait. Au Maroc, la saison des cérémonies de mariage c’est l’été. Elle commence généralement au cours du mois de juin et se poursuit jusqu’à septembre. Féerique, traditionnel et haut en couleurs (et en vibrations rythmiques !), le mariage marocain ne ressemble à aucun autre. Les jeunes fiancés s’unissent au cours d’une cérémonie spéciale organisée par un ensemble de professionnels spécialisés dans l’évènementiel.

Après des mois de crise, les fêtes de mariage sont de nouveau autorisées, rapporte La Vie éco qui ajoute que c’est aussi tout un pan de l’économie qui redémarre. Les musiciens, les photographes, les pâtissiers, ou encore les traiteurs longtemps sur les carreaux, seraient aujourd’hui débordés, et ce, jusqu’au mois de décembre.

A lire : Maroc : elle se suicide après une promesse de mariage non tenue

Toutefois, précise l’hebdomadaire, la reprise du secteur ne se passe pas sans contraintes : planning serré, manque de moyens humains et augmentation des prix des produits alimentaires. Ce sont autant de facteurs qui expliquent une hausse constatée de leurs tarifs.

Certains organisateurs de mariages, ou « wedding planners » pour les plus branchés, affirment que leur carnet de commandes est plein. Et il s’agit aussi de familles qui ont réservé depuis plusieurs mois, avant l’allègement des restrictions sanitaires, relève le média, citant un organisateur de mariages.

Qu’ils soient traiteurs, neggafates, couturières, coiffeuses, ou propriétaires de salles des fêtes, ces professionnels ont revu le coût de leur prestation à la hausse. Maintenant, il faut faire face à une double contrainte budgétaire.

Au moment où les organisateurs exigent un effort financier supplémentaire, leurs clients, également à peine sortis de la crise, ont des budgets de plus en plus serrés. Fort heureusement, les deux parties trouvent un terrain d’entente, au grand bonheur des fiancés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Restauration - Ministère du Tourisme - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Mariage royal à Marrakech

Alfonso Galobart, parent éloigné de la famille royale espagnole, et sa fiancée, Patricia Fabré, ont choisi la ville de Marrakech pour convoler en justes noces. Près de 300...

Casablanca : les professionnels de l’événementiel retrouvent le sourire

Après plusieurs mois d’inactivité, en raison de la crise sanitaire exceptionnelle, les professionnels de l’événementiel vont retrouver le sourire. Les rassemblements sont...

Marrakech accueille la lune de miel d’une princesse

Après leur mariage célébré à Majorque le week-end dernier, le jeune couple Mafalda (fille du prince Kyril de Bulgarie), et Marc Abousleiman a décidé de passer sa lune de miel à...

Tanger : le mariage tout en couleurs de la présentatrice saoudienne Lojain Omran (vidéo)

Le Maroc est pour certains la destination privilégiée pour les vacances et pour d’autres comme la présentatrice saoudienne Lojain Omran, un lieu privilégié pour s’unir pour la vie.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Ambitieux, le Maroc vise 26 millions de touristes en 2030

La ministre du Tourisme Fatim-Zahra Ammor a procédé au lancement des travaux de la nouvelle feuille de route du secteur avec la Confédération Nationale du Tourisme et ses principales associations et fédérations membres.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Maroc : à peine arrivé, Ryanair fait déjà polémique

Le ministère du Tourisme et celui du Transport et de la logistique ont tenu à faire une mise au point concernant le supposé soutien financier octroyé à Ryanair pour opérer des vols intérieurs au Maroc, la concurrence déloyale à Royal Air Maroc et le...