Le Maroc veut acquérir des drones et missiles chinois

29 novembre 2022 - 21h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le Maroc a engagé des négociations avec la société de défense chinoise Aerospace Science and Industry Corporation (CASIC) pour l’achat de missiles et bombes afin de renforcer son armée.

Les Forces armées royales marocaines (FAR) sont intéressées par les missiles et bombes à guidage de précision de fabrication chinoise, rapporte Tactical Report, précisant que Rabat négocie également l’achat de drones Wing Loong 1 et Wing Loong 2. L’année dernière, le Maroc a acquis le système chinois de défense aérienne à longue portée FD-2000B ainsi que le Dôme de fer israélien, un système de surveillance et de contrôle.

Engagé dans une dynamique de modernisation de son armée depuis quelques années, le royaume a déjà acheté plusieurs systèmes de défense modernes auprès des États-Unis, de la France, de la Turquie et d’Israël, devenant une puissance militaire majeure dans la région, dans un contexte de tensions avec l’Algérie avec qui il mène une course à l’armement.

À lire : Le Maroc réceptionne de nouveaux drones armés chinois (Wing Loong 2)

Les deux pays ne cessent d’augmenter leurs budgets militaires. Cette année, Rabat a affecté 11 milliards de dollars aux dépenses militaires, contre 5,1 milliards en 2021. De son côté, l’Algérie prévoit de consacrer 23 milliards de dollars pour ses dépenses militaires en 2023, soit le double de son budget militaire de cette année. Le pays envisage de négocier des achats d’armes auprès de la Chine, de la Turquie et de l’Iran pour ne plus dépendre de la Russie.

Selon un classement de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), le Maroc faisait partie, à fin juin 2021, des 40 plus grands importateurs d’équipements militaires dans le monde. Le royaume importe 90 % de ses armes des États-Unis, 9,2 % de la France et 0,3 % du Royaume-Uni, selon le SIPRI.

Sujets associés : États-Unis - Algérie - Israël - Chine - Défense - Armement - Turquie

Aller plus loin

Le Maroc a acheté le système de missile antichar chinois HJ-9A

Le système de missile antichar chinois HJ-9A a été identifié sur les images d’exercices militaires menées par les Forces armées royales (FAR) marocaines dans le cadre du 67ᵉ...

Le Maroc s’intéresse aux véhicules blindés suisses

Le Maroc, qui s’emploie à renforcer et à moderniser ses forces armées, manifeste de l’intérêt pour des véhicules blindés suisses de combat d’infanterie.

Un groupe chinois de fabrication d’armes s’installe au Maroc

La société chinoise Norinco, spécialisée dans l’industrie de l’armement, a posé ses valises au Maroc en ouvrant une filiale à Rabat.

Maroc-Algérie : la course à l’armement continue

Le Maroc et l’Algérie poursuivent leur course à l’armement. L’Algérie prévoit un budget militaire de 22,7 milliards de dollars pour 2023, soit une augmentation de 130 % par...

Ces articles devraient vous intéresser :

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Des hélicoptères H135 d’Airbus pour les Forces Royales Air marocaines

Le Maroc a commandé des hélicoptères H135 d’Airbus auprès du constructeur aéronautique européen, Airbus. De quoi moderniser et renforcer sa flotte d’hélicoptères militaires.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Les avions F-35, un rêve inaccessible pour le Maroc ?

Plusieurs médias marocains et israéliens ont annoncé l’acquisition « imminente » par le Maroc des avions de combat américains F-35. Selon le Forum Far-Maroc, il ne s’agit en réalité que d’une rumeur « infondée ».

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

Maroc : le chantier de maintenance des aéronefs militaires s’accélère

Le Maroc s’active pour la mise en place d’un écosystème d’industries dédiées à la maintenance d’avions militaires. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération industrielle.