Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

30 octobre 2022 - 15h50 - Economie - Ecrit par : A.T

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements publics et des réseaux d’éclairage public.

Cette mesure a fait l’objet d’une circulaire du ministre de l’Intérieur adressée aux walis et gouverneurs. Ainsi, ces autorités locales sont invitées à déployer en urgence une série de mesures visant à rationaliser l’utilisation de l’électricité. L’objectif, souligne la note, est de réduire de 20 % à 30 % la consommation d’électricité utilisée au sein des établissements publics mais également au niveau des réseaux de l’éclairage public.

A lire : Le vol d’électricité coûte très cher à l’ONEE

Le ministre a également appelé les autorités locales à suivre leur consommation en électricité et à veiller à déployer les mesures nécessaires dans le cadre de l’efficacité énergétique en utilisant notamment des ampoules à basse consommation. Un rapport d’évaluation de cette consommation doit être élaboré, permettant ainsi d’évaluer l’impact des nouvelles mesures mises en place, recommande la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Energie - Crise économique - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Maroc : la facture énergétique en baisse de 34,6% en 2020

La facture énergétique du Maroc a considérablement chuté en 2020. C’est ce qui ressort du rapport annuel sur le commerce extérieur au titre de l’exercice 2020, réalisé par...

Le vol d’électricité coûte très cher à l’ONEE

Face aux actes de vandalisme des équipements électriques et de vol d’électricité, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) veut renforcer son dispositif à...

Maroc : les tarifs de l’électricité resteront inchangés

Le gouvernement marocain a annoncé la prise de mesures fortes, pour garantir la stabilité des tarifs de l’électricité sur le marché national et ce malgré la conjoncture...

Les Marocains peuvent produire leur propre électricité

Le gouvernement a adopté une mesure légale qui autorise toute personne physique ou morale à produire de l’électricité, pour ses propres besoins, et, éventuellement, de pouvoir...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc en croisade contre la mendicité

Malgré les efforts fournis pour l’éradiquer, la mendicité a la peau dure. Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit sonne la mobilisation contre ce phénomène qui génère plusieurs milliards chaque année.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Nouvel appel au roi Mohammed VI

L’ancien joueur du Raja, Yassine Salhi s’est adressé au roi Mohammed VI dans un post sur Instagram, lui demandant d’intervenir, face à la flambée des prix.

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

La capacité de réponse d’urgence nucléaire du Maroc « est solide »

En fin de mission d’examen de la préparation aux situations d’urgence (EPREV) au Maroc, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a livré ses conclusions.

Au Maroc, désormais, le silence de l’administration vaut accord

Suite à la publication par les ministères de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme d’un arrêté conjoint relatif à la simplification des procédures dans le domaine de l’urbanisme, Abdelouafi Laftit a adressé une circulaire aux...

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Le racket des gardiens de voitures au Maroc dénoncé

Le groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) exprime son inquiétude face à ce qu’il qualifie de “harcèlement” et “racket” dont sont victimes les automobilistes par les auto-proclamés gardiens de voitures.