Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

16 août 2023 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Le Conseil de gouvernement a adopté en juin le décret d’application de la loi n° 80.14 relative aux établissements touristiques et aux autres formes d’hébergement touristique. Ce texte élaboré par le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, est entré en vigueur depuis quelques jours. Il fixe les conditions d’ouverture et d’exploitation des établissements touristiques ainsi que de révision de la procédure d’octroi des licences et des demandes de classement, indique Aujourd’hui le Maroc.

Le décret fixe aussi les modalités d’octroi des licences pour l’exploitation des autres formes d’hébergement touristique, tels que les bivouacs, les casbah et Riads, l’hébergement chez l’habitant et l’hébergement alternatif qui nécessitent l’autorisation des autorités locales. Le dossier de demande de classement provisoire et d’agrément d’exploitation est déposé par l’investisseur par voie électronique, contre récépissé, au Centre régional de l’investissement (CRI).

À lire : Les chiffres qui confirment l’embellie du tourisme marocain

Le Centre régional de l’investissement transmet ensuite pour avis le dossier à la préfecture ou la région concernée, de même qu’au représentant provincial ou régional de l’autorité gouvernementale en charge du tourisme qui se chargera d’étudier le dossier et visiter l’établissement d’hébergement touristique afin d’en vérifier la conformité aux normes.

En cas d’avis favorable du Comité régional unifié d’investissement, le représentant régional de l’autorité gouvernementale en charge du tourisme signe une décision de classement provisoire. Ces dernières années, le non-respect des normes et standards par certains professionnels, a rendu difficile le classement des hôtels marocains. Aujourd’hui, la procédure du classement technique provisoire a été fusionnée avec la procédure d’octroi du permis de construire. Une mesure qui vise à réduire les délais dans les procédures.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Hôtellerie - Ministère du Tourisme

Aller plus loin

Hôtellerie : le Maroc parmi les pays les plus attractifs en Afrique

Le Maroc et l’Égypte sont les pays africains les plus attractifs dans le développement hôtelier en Afrique. C’est ce que révèle une enquête qui vient d’être publiée.

Comment le Maroc compte amorcer les challenges de relance du tourisme

Le Maroc s’évertue à relancer son tourisme touché de plein fouet par la pandémie de Covid-19. Dernier acte en date : la signature d’un partenariat entre l’Office national...

Les chiffres qui confirment l’embellie du tourisme marocain

À la Chambre des représentants, Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, a communiqué des chiffres du secteur du tourisme...

Booking face à la colère des hôteliers marocains

La plateforme de réservation en ligne Booking.com et les professionnels de l’hôtellerie au Maroc tiendront une réunion le 2 août, afin de discuter de la décision du groupe...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les touristes peuvent-ils entrer au Maroc avec un drone ?

Les touristes nationaux mais surtout étrangers développent de plus en plus une passion pour l’utilisation des drones. Que dit la loi marocaine sur cet appareil ?

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

L’ONMT étend sa présence mondiale pour stimuler le tourisme au Maroc

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de relance du tourisme, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) envisage de s’implanter dans plusieurs pays, pour tenter de profiter de l’engouement actuel pour le Maroc.

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.

Le Mondialito : un boost économique pour le Maroc

Du 1ᵉʳ au 11 février prochain, le Maroc abritera la 13ᵉ édition du Mondial des clubs. Au-delà de l’aspect sportif, il y aura les retombées économiques, notamment pour le secteur du tourisme.

Les chiffres qui confirment l’embellie du tourisme marocain

À la Chambre des représentants, Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, a communiqué des chiffres du secteur du tourisme qui confirment l’embellie.

Le parcours historique des Lions de l’Atlas impacte positivement le tourisme

Le parcours historique des Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022 produit un impact plus que positif sur le tourisme marocain.

Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a dévoilé la nouvelle feuille de route élaborée pour le secteur à l’horizon 2026 afin de faire du Maroc l’une des plus grandes destinations touristiques au monde.

Couples non mariés et hôtels au Maroc : vers la fin des abus ?

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice, lance un avertissement aux hôtels qui exigent des documents non autorisés notamment un certificat de mariage des couples marocains.

La stratégie du Maroc pour booster le tourisme interne

L’embellie du tourisme se confirme pour le Maroc. Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, expose sa stratégie pour maintenir voire accroître cette tendance.