Recherche

Maroc : une femme en prison pour s’être mariée avec deux hommes

© Copyright : DR

25 novembre 2019 - 21h00 - Société

La peine de deux ans retenue contre une enseignante mariée à deux hommes par le Tribunal de première instance de Meknès a été commuée en un an en appel.

Si la peine de prison de l’enseignante a été réduite en appel à un an de réclusion, c’est parce que les juges ont retiré deux chefs d’accusation à son encontre, notamment celui d’abus de confiance et d’escroquerie, rapporte le journal Akhbar Al Yaoum.

Ceci a été également possible grâce à la présentation d’éléments attestant que c’est son premier mari qui l’avait arnaquée en lui soutirant 500.000 dirhams, précise la même source.

Toutefois, l’enseignante a été condamnée à verser 50.000 dirhams à son premier mari pour dommages et intérêts au lieu d’une amende de 100.000 dirhams dont a fait cas le verdict rendu en première instance.

La détenue a déjà passé 9 mois à la prison locale Toulal 2, à Meknès. Théoriquement, il lui reste encore trois mois pour retrouver sa liberté.

Alors que son mari était incarcéré, l’enseignante avait convolé en secondes noces avec un capitaine de l’armée. Ensemble, ils ont eu un enfant. Après sa sortie de prison, le premier mari a porté plainte contre son épouse. Poursuivie pour adultère, polyandrie, falsification de documents, abus de confiance, escroquerie, le Tribunal de première instance de Meknès avait condamné l’enseignante à deux ans de prison ferme.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact