Maroc : 44% des femmes ont été violentées durant le confinement

5 avril 2021 - 18h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Plusieurs études ont attiré l’attention sur les violences conjugales ont connu une explosion durant le confinement. La dernière en date est celle du réseau Chaml pour la médiation familiale, qui a indiqué que 44 % des femmes au foyer ont subi des violences conjugales.

Selon cette étude, 22 % des femmes violentées travaillent dans le secteur informel et la plupart des victimes ont été agressées physiquement à leur domicile (59 %). L’étude explique également que ce phénomène s’explique par l’exiguïté des espaces, puisque 38 % des femmes violentées l’ont été dans des demeures de moins de 50 mètres carrés. Il y a aussi la pression exercée par l’enseignement à distance, qui a quelque peu contribué à l’augmentation. Il faut signaler que la gent féminine a joué un rôle important dans l’accompagnement des enfants en matière d’enseignement à distance (soit 37 %), tandis que seuls 8 % des hommes y ont participé.

Le réseau Chaml précise que la fréquence des violences faites aux femmes n’a pas pour autant plaidé en faveur de la dénonciation des infractions. Le regard de la société pousse les femmes à se taire et à subir en silence, les violences dont elles sont victimes au sein de la société marocaine. 83 % des femmes renoncent à signaler les faits. Pire encore, 86 % d’entre elles n’ont pas connaissance de la loi contre les violences faites aux femmes, rapporte le quotidien Al Massae.

La même source révèle que 71 % des interviewées se sont gardées de signaler leur cas à cause des mesures préventives par les autorités, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus. Il faut compter également avec l’analphabétisme et le manque de maîtrise des moyens technologiques, qui ont constitué des obstacles pour de nombreuses femmes violentées.

En ce qui concerne le nombre de femmes qui ont subi des violences psychiques, il a augmenté de 21 cas pendant le confinement (de 145 à 164). Il est suivi de la violence économique (114 cas au lieu de 84), de la violence physique (101 cas) et de la violence sexuelle (16 cas), souligne la même étude.

Sujets associés : Etude - Femme marocaine - Violences conjugales - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : les violences conjugales ont augmenté durant le confinement

Le confinement a fait exploser le nombre de femmes victimes de violences. La Fédération des ligues des droits des femmes affirme avoir reçu 515 appels téléphoniques, de la part...

Les violences physiques coûtent cher aux ménages marocains

2,85 milliards de dirhams (MMDH), c’est ce que coûtent aux ménages marocains, les violences physiques et sexuelles. C’est ce qui ressort d’une enquête du Haut-Commissariat au...

Une première au Maroc : prison ferme pour violences psychologiques

Une première dans les annales de la justice marocaine. En application de la loi relative à la violence contre les femmes, un homme a été condamné par le tribunal de première...

Maroc : les violences envers les femmes ont explosé durant le confinement

Les violences basées sur le genre ont augmenté de 31,6% durant les périodes de confinement et d’urgence sanitaire par rapport à la même période de l’année 2019.

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

La fête de l’Aïd Al-Adha fait craindre le pire

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le Maroc enregistre de plus en plus de décès liés au Covid-19. Les Marocains craignent que la situation épidémiologique ne s’aggrave avec la célébration dimanche, la fête du sacrifice.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.