Maroc : deux gendarmes en prison pour corruption

8 décembre 2023 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Deux responsables de la gendarmerie de Nouaceur et Deroua, ainsi que l’épouse d’un trafiquant de drogue ont été écroués à la prison d’Oukacha pour corruption et chantage.

Tout est parti d’un différend sur une somme d’argent offerte par l’épouse du trafiquant pour éviter l’arrestation de son mari. En colère, le responsable de la gendarmerie de Deroua « a incité » la dame à déposer plainte contre son collègue, responsable de Deroua devant le procureur général du roi près la cour d’appel de Casablanca pour corruption et chantage, fait savoir le quotidien arabophone Assabah. Ensemble, ils se présentent devant le bureau du procureur général du roi. Mais les choses ne se passeraient pas comme ils avaient imaginé.

À lire : Maroc : scandale de corruption impliquant des gendarmes et un baron de drogue

Après la lecture de la plainte, le haut magistrat découvre les dessous de cette affaire. De plus, les propos de la dame qu’il a interrogée en aparté confirment ses soupçons. L’épouse du trafiquant de drogue lui a confié qu’elle remettait également de l’argent au responsable de la gendarmerie de Deroua pour qu’il « ferme les yeux sur les activités illégales de son époux. »

À lire : Des gendarmes marocains accusés de complicité avec un trafiquant de drogues

Redoutant son éventuelle arrestation, le gendarme accompagnateur a tenté de prendre la fuite. Il a quitté Casablanca à destination de Rabat. Mais le procureur général du roi est entre-temps entré en contact avec le commandant régional de la gendarmerie royale pour l’informer des dessous de cette affaire. Les services de sécurité réussissent à interpeller le gendarme près du palais royal. Il était dans un état anormal.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Corruption - Nouaceur - Gendarmerie Royale - Prison d’Oukacha - Deroua - Chantage

Aller plus loin

Des gendarmes marocains jugés pour blanchiment d’argent

24 gendarmes dont des colonels-majors et des colonels seront jugés pour blanchiment d’argent. Leur première audience devant le tribunal de première instance à Rabat a été reportée.

Des gendarmes marocains accusés de complicité avec un trafiquant de drogues

La Gendarmerie royale enquête sur la participation éventuelle de ses éléments au trafic de drogue dans la ville de Belyounech, non loin de Sebta.

Des gendarmes marocains devant la justice

24 gendarmes, dont des colonels, sont poursuivis pour leur implication dans une affaire de blanchiment d’argent. Leur procès s’est ouvert devant le tribunal de première instance...

Maroc : scandale de corruption impliquant des gendarmes et un baron de drogue

Poursuivis en état de détention pour corruption, chantage et diffamation, deux gendarmes qui exerçaient à la brigade de Lalla Mimouna relevant du commandement de la gendarmerie...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Affaire Rachid M’Barki : les ramifications d’un réseau d’influence

L’affaire Rachid M’Barki du nom de l’ex-présentateur franco-marocain du journal de la nuit de BFMTV, mis en examen pour « corruption passive » et « abus de confiance » n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Hafid Derradji accuse la CAF de corruption à cause du Maroc

Le commentateur sportif algérien de beIN Sports, Hafid Derradji, affirme que la Confédération africaine de football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025 au Maroc et n’hésite pas à accuser l’organisation de...

Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Lancée il y a trois ans, la ligne téléphonique anti-corruption du Ministère public reçoit plus de 100 appels par jour, selon Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’Administration.

Des nouvelles caméras-piétons pour les gendarmes marocains

La Gendarmerie Royale a reçu dernièrement des nouvelles caméras-piétons. Ces dispositifs doivent protéger les gendarmes lors de leur intervention mais aussi servir de preuve en cas de contestation de l’infraction.