Maroc : les recettes de l’IS baissent et celles de l’IR grimpent

8 avril 2021 - 15h20 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

La direction générale des impôts a constaté une évolution divergente des recettes provenant de l’impôt sur les sociétés (IS) et de recettes de l’impôt sur les revenus (IR). Alors que l’IS connaît une baisse de 13,2 %, l’IR enregistre une hausse à deux chiffres. Cette évolution en sens contraire des recettes fiscales n’est pas sans conséquence.

De manière globale, les recettes fiscales brutes de la Direction Générale des Impôts ont baissé de l’ordre de – 1,5 % à fin mars 2021. L’IS a régressé de 13,2 % contre une hausse à deux chiffres des recettes de l’IR, relève Médias24. Le total des recettes brutes ressort à 46,3 milliards de DH contre 47 milliards à fin mars 2020. La DGI a réalisé 31,5 % de son objectif fiscal pour l’année 2021 qui affiche selon les prévisions de la loi de finances à 147,2 MMDH.

Baisse sensible de l’IS

Les recettes de l’IS ont baissé de 13,2 % par rapport à mars 2020. La baisse des recettes de l’IS était prévisible dans la mesure où l’IS payé en mars 2021 est endossé sur les bénéfices réalisés en 2020 où les entreprises n’ont pas fonctionné à plein régime du fait du Covid-19 qui a affecté particulièrement l’écosystème touristique. Cette baisse des recettes de l’IS est considérable comparée à l’impôt collecté en mars 2021 par rapport à la même période en 2019. Elle est de 31,6 % ou 4,2 milliards en moins.

Hausse inattendue de l’IR

À l’opposé de la tendance baissière des recettes de l’IS, les recettes de l’IR ont augmenté de 10,8 % passant de 12,6 MMDH à presque 14 MMDH, d’après Médias24. La hausse de l’IR peut paraitre peu significative, dans la mesure où l’année 2020 a été marquée par une certaine bienveillance de la part de la DGI à l’égard des entreprises leur accordant ainsi un report ou un étalement du paiement des impôts. Il en résulte que la hausse de l’IR à fin mars 2021 s’explique par un effet de rattrapage par rapport à 2020.

Stabilisation de la TVA

La TVA à l’intérieur n’a pas connu une variation sensible. Elle a maintenu son niveau à 11,8 MMDH contre 11,77 MMDH à fin mars 2020. Cependant, par rapport à l’année d’avant COVID 19, les recettes de TVA à fin mars 2021 sont en hausse de 10,3 %.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Impôts - TVA - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le Maroc enregistre un déficit budgétaire de 12,6 Mrds à fin février 2021

La loi de finances (LF) prévoit un déficit budgétaire à fin février 2021 de 12,6 milliards de dirhams. Ce chiffre est presque égal à celui noté à la même période de 2020.

Immobilier au Maroc : 5 mesures pour booster les ventes

Les mesures prévues par laLoi de finances (LF) 2021 au profit du secteur de l’immobilier ont été publiées lundi. Au total, cinq points clés, annonce le ministère marocain de...

Maroc : le déficit budgétaire reste constant en ces temps de Covid

Le déficit budgétaire enregistré à fin février 2021 au Maroc est de 12,6 milliards de DH, soit presque le déficit obtenu en février 2020 et n’ayant pas subi les impacts de la...

Maroc : la croissance économique revue à la hausse en 2021

L’économie marocaine devrait connaître une croissance de 5,2 % cette année, selon les données diffusées par le Comité de veille économique (CVE).

Ces articles devraient vous intéresser :

Netflix, Spotify... Le Maroc serre la vis

Selon la loi de finances 2024, les fournisseurs de services non-résidents au Maroc ont désormais l’obligation de s’enregistrer sur la plateforme dédiée et d’obtenir un identifiant fiscal.

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Maroc : du changement pour l’impôt sur le revenu foncier

La loi de finances 2023 a établi un nouveau régime fiscal en matière d’impôt sur le revenu au titre des profits fonciers. Objectif, permettre aux contribuables prévoyant de céder leurs biens immeubles ou de droits réels s’y rattachant, de solliciter un...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Le Maroc veut profiter des exploits des Lions de l’Atlas pour booster son tourisme

Les Lions de l’Atlas ont terminé à la quatrième place de la Coupe du monde 2022. Un exploit historique et exceptionnel dont veut profiter le Maroc pour revigorer son tourisme, puissant levier de développement.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

La stratégie du Maroc pour booster le tourisme interne

L’embellie du tourisme se confirme pour le Maroc. Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, expose sa stratégie pour maintenir voire accroître cette tendance.

Maroc : vers une réduction de la TVA sur certains produits

Une réduction de la TVA sur certains produits de base est actuellement à l’étude par le gouvernement. Objectif : tenter de faire baisser la facture des ménages.